Pénurie d’eau à Ouaga : Le SAHYA appelle à une chaine de solidarité

757 0

Ceci est un appel lancé par le Salon de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement (SAHYA), via les réseaux sociaux, aux habitants de Ouagadougou à faire preuve de solidarité afin que tous aient un peu d’eau en cette période de tension hydrique.

Depuis le 6 mai, notre capitale vit au rythme de la distribution alternée de l’eau potable. Cette mesure sans précédent dans l’histoire de notre pays résulte de la conjonction de plusieurs circonstances que je me garde d’évoquer à travers la présente. Les autorités semblent avoir bien pris la mesure de la situation au regard des initiatives qu’elles conduisent en ce moment.

SAHYA, plateforme citoyenne d’interpellation, de mobilisation, d’imputabilité et de redevabilité sur le droit de tout être humain à l’eau les apprécie à leur juste valeur mais estime que seule une solidarité agissante de toute notre communauté pourrait aider à traverser cette période difficile qui devrait s’étendre jusqu’en juin.

Aussi, SAHYA s’indigne de voir que pour le moment, seuls, l’ONEA et son ministère de tutelle sont à la tête du combat ;

SAHYA s’insurge surtout par ce qu’il a vu dimanche : le ministère et l’ONEA en train de distribuer de l’eau à Nagrin et à Wapassi avec deux citernes ;

Est-ce là, tout ce que notre pays dispose de citernes pour sauver des populations en proie à la pénurie d’eau  ?

SAHYA se demande où sont passés notre armée et particulièrement le Génie militaire qui doit bien avoir des citernes.

SAHYA se demande où sont passés ces grandes entreprises du BTP et du génie civil qui ont construit bien de barrages et qui doivent bien avoir quelques citernes ;

SAHYA pense à OK, Sol Confort et Décor, Suzy Construction, COGEB International, Fadoul Technibois, EBOMAF et en oublie…

SAHYA pense surtout à ces personnes physiques et morales qui ont des forages ou des mini adductions d’eau potable pour qu’elles fassent preuve de solidarité avec les populations en détresse,

SAHYA salue en cela l’exemple de ceux qui permettent déjà à l’instar de l’Arche de Nongrmassom et le Complexe Scolaire Guinkouma et les anonymes, aux populations de s’approvisionner à leurs forages.

SAHYA appelle à constituer une chaîne de solidarité en mettant à contribution le maximum de citernes, d’AEPS et de forages privés à la disposition du peuple qui a soif ;

Donner de l’eau, c’est donner de la vie ;

Si vous aimez la vie et que vous pensez être burkinabè et patriote, c’est le moment de le manifester pour que distribution alternée ou pas, plus personne ne souffre de soif dans notre pays ;

Quant à nous bénéficiaires, adoptons des comportements responsables en économisant la ressource qui est précieuse ;

Evitons de laver nos engins à grande eau ;

Rationalisons l’arrosage de nos gazons et plantes ;

Faisons l’économie de nos piscines ;

Bref, respectons les conseils et consignes de l’ONEA ;

Comme le dit si bien le slogan du Balai Citoyen : notre nombre est notre force…

Ensemble, la pénurie d’eau peut être mieux vécue…

Le plus petit geste, la moindre goutte d’eau compte ;

Donner même un litre d’eau peut en effet étancher la soif de plusieurs personnes ;

Alors que ceux qui adhèrent à cette chaîne de solidarité like, partage et surtout s’engage ;

Rejoignez-nous et participer à la chaîne !

SAHYA, le temps des nouveaux engagements !

Victorien Aimar SAWADOGO,

Commissaire Général du SAHYA

73137872/25468432



Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *