Sotigui 2016 : Mouna Ndiaye, meilleure actrice africaine

144 0

La comédienne burkinabè Mouna Ndiaye a été sacrée meilleure actrice du cinéma africain, ce samedi 7 mai 2016 à Ouagadougou, au cours de la première édition de la Nuit des Sotigui awards, une cérémonie de récompense  des acteurs du cinéma africain et de la diaspora.

Le rideau vient de tomber sur l’édition 2016 de la Nuit des Sotigui awards, une grande première au Burkina Faso et même en Afrique, selon les organisateurs.

La cérémonie a vu le sacre de Mouna Ndiaye, grâce à son rôle dans le film ‘’L’œil du Cyclone’’ du réalisateur Sékou Traoré.

Nominée dans la catégorie ‘’Afrique de l’Ouest’’, les talents de Mouna Ndiaye ont reçu l’assentiment du jury, devant ses deux challengers, Philippe Mory de l’Afrique centrale et Didier Michon de l’Afrique du Nord.

Moisson acceptable pour le Burkina Faso

Les officiels au cours de la cérémonie
Les officiels au cours de la cérémonie

En prise avec d’autres pays du continent dans 4 catégories, le Burkina Faso a fait une moisson acceptable.  Le ‘’pays des hommes intègres’’ s’en est sorti avec deux trophées Sotigui sur quatre.

Il s’agit du Sotigui du meilleur jeune espoir reçu par Charlotte Naomi Zabsonré et  du Sotigui d’or de Mouna Ndiaye. Les deux autres récompenses quant à elles, le Sotigui du meilleur acteur de l’Afrique de l’Ouest et celui du meilleur plus jeune acteur sont revenus respectivement à l’Ivoirien Gohou Michel et au Malien Amadou Bidi Ouane.

Des hommages rendus 

Au cours de la soirée, des trophées d’hommage ont été attribués aux acteurs et comédiens africains vivants, mais aussi à certaines grandes figures du cinéma du continent à titre posthume que sont : Amadou Bourou et André Bougouma dit Tonton Brama du Burkina Faso, Balamoussa Keita du Mali, Dieudonné Kabongo de la RD Congo, Marie Laure Zouzouo de la Côte d’Ivoire, Damouré Zika du Niger,  James Campbell et Sembène Ousmane  du Sénégal.

Hommage a été également rendu à Sotigui Kouyaté, celui –là même dont le nom est associé à la récompense. Tout au long de la soirée, des témoignages de ses proches ont été projetés, permettant au public de découvrir l’homme. Un Sotigui d’honneur a par ailleurs été remis à sa famille, à l’occasion.

Le promoteur de la Nuit des Sotigui, à sa droite, le ministre burkinabè en charge de la culture
Le promoteur de la Nuit des Sotigui, avec à sa gauche, le ministre burkinabè en charge de la culture

Présents également à la cérémonie, dont ils étaient les co-parrains, le ministre en charge de la culture burkinabè, Tahirou Barry et son homologue du Mali, représenté par l’ambassadeur Amadou Soulalé, ont eux aussi, reçu chacun un trophée d’honneur.

Il fallait la créer si…

Dans son allocution, le ministre en charge de la culture burkinabè Tahirou Barry a déclaré que « si la Nuit des Sotigui n’existait pas, il fallait la créer ».  Et pour cause, selon lui, cet évènement est à la fois un grand hommage, rendu à Sotigui Kouyaté et aux comédiens qui « se saignent tous les jours pour faire rêver les cinéphiles et porter très haut le cinéma burkinabè et africain».

Dans le même registre, l’ambassadeur du Mali au Burkina Faso, Amadou Soulalé, s’est réjoui de voir que la nuit porte le nom de Sotigui. C’est un « homme pluridimensionnel qui a su incarnéer, à un moment donné, l’idéal de justice et l’idéal artistique », a-t-il dit. Et paraphrasant l’écrivain français Victor Hugo, pour lui, l’artiste « n’est pas mort mais il  renaîtra ».

Du reste, a ajouté le ministre Tahirou Barry, la Nuit des Sitigui ne doit pas seulement être une nuit de récompense, mais elle doit aussi représenter « l’opportunité de réflexion »  car, a-t-il déploré, « il n’est pas normal que des acteurs brillent un jour et plus tard, meurent dans l’indifférence et souvent dans la misère ».

Une vue des lauréats des trophées d'honneur
Une vue des lauréats des trophées d’honneur

Se disant très ravi du déroulement des festivités, le promoteur de la cérémonie, Jean Kevin Evrard Moné a exprimé toute sa satisfaction de constater qu’il existe maintenant un tremplin de reconnaissance aux comédiens africains, comme cela se fait dans les pays occidentaux, à l’instar de la France avec le festival de Cannes ou des Etats Unis avec  les Oscars.

Pour rappel, la Nuit des Sotigui qui est à sa première édition, est une initiative de EM Communication. Elle vise entre autres objectifs, selon les promoteurs, à combler « d’une part l’oubli et d’autre part à créer un cadre permanent et solennel de reconnaissance et de célébration du métier d’acteur comédien du cinéma et de l’audio-visuel de l’Afrique et de la diaspora ».

Mamady Zango

Burkina24


Le Palmarès (les noms des lauréats sont en gras)

Catégorie Film Réalisateur Pays Acteur ou actrice nominé (e)
 

Sotigui du meilleur acteur de l’Afrique de l’Ouest

L’œil du Cyclone Sékou Traoré Burkina Faso Mouna Ndiaye
Braquage à l’Africaine Owell Brown Côte d’Ivoire Gohou Michel
Morbayassa (Le sernment de Koumba) Cheick Fantamady Camara Guinée Conkry Fatouma Diawara
 

Sotigui du meilleur acteur de l’Afrique central

Fadhama N’Soumer Belkacem Hadjadj Algérie Laeticia Eido
Fièvres Hicham Ayouch

 

Maroc Didier Michon
Timbuktu Abderramane Cissako Mauritanie Toulou Kiki
 

Sotigui du meilleur acteur de l’Afrique de l’Est

Price of love Hailay Hermon Ethiopie Eskindir Tameru
Zamora Shams Bhanji Tanzanie Richa Adhia
Imbazi le pardon Joel Karekezi Rwanda Wilson Egessa
 

Sotigui du meilleur acteur anglophone (Nigéria/ghana)

Thy will be done Obi Emelonyne Nigéria Mercy Johnson
A northern affair Leila Djansi Ghana John Dumelo
Any other monday Pascal Amanfo Ghana Yvonne Nelson
 

Sotigui du meilleur plus jeune acteur

Moi Zaphira Apolline Traoré Burkina Faso Salimata Traoré
Rapt à bamako

 

Cheick Oumar Sissoko Mali Amadou Bidi ouane
Childrens’ republic Flora Gomez Guinée Bissau Melanie De vales Rafael
 

Sotigui du meilleur espoir

Fille de sa mère Serge Armel Sawadogo Burkina Faso Charlotte Naomi Zabsonré
Run Philipe Lacote Côte d’Ivoire Abdoul Karim Konaté
Les concessions Ladji Diabaté/ Leopold Togo/ Ibrahim Touré/Abdoulaye Dao/Ayite Mali Francis Campbell Gbodosso
 

Sotigui du meilleur acteur burkinabè

Maï, duex maris ou la polyandre Zidnaba zida Boubacar Burkina Faso Abdoul Koumbouri dit fils de l’homme
Run Philippe Lacote Côte d’Ivoire Rasmane Ouédraogo dit Raso
L’œil du Cyclone Sékou Traoré Burkina Faso Serge Henry
 

Sotigui de la meilleure actrice burkinabè

Celibatorium Adama Rouamba Burkina Faso Leila Tall
Une femme pas comme les autres Abdoulaye Dao Burkina Faso Georgette Pare
Maï, duex maris ou la polyandre Zidnaba zida Boubacar Burkina Faso Delphine Ouattara dit Mamouta
 

Sotigui du public (L’acteur choisi par les cinéphiles)

Babouanga
Chocho
Augusta Palenfo
Souké
 

Sotigui d’or

L’œil du Cyclone Sékou Traoré Burkina Faso (afrique de l’Ouest) Mouna Ndiaye
Le collier du Makoko Henri Joseph Koumba Gabon (Afrique centrale) Philipe Mory
Fièvres Hicham Ayouch Maroc (Afrique du Nord) Didier Michon

 

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *