Côte d’Ivoire: La Cour d’assises qui va juger Simone Gbagbo ouvre sa session

726 0

 Le procès de Simone Gbagbo, l’ex-première dame de la Côte d’Ivoire, jugée pour crimes contre l’humanité reprend ce lundi 09 mai à Abidjan à la faveur de l’ouverture de la nouvelle session de la cour d’assises ivoirienne ce même lundi. Pour de nombreux observateurs, ce procès devrait crédibiliser ou pas la justice ivoirienne. Entre-temps, la Cour Pénale Internationale ne cesse de réclamer celle qu’on appelle l’ex-dame de fer du régime déchu de Laurent Gbagbo. 

Naturellement, la défense de l’ancienne première dame ivoirienne dénonce des irrégularités dans le dossier de sa  cliente estimant que si Simone Gbagbo était condamnée, ce serait pour réjouir le Président Alassane Ouattara.

Pour l’avocat de Simone Gbagbo, Rodrigue Dadjé joint par nos confrères de RFI, “le dossier est vide… Il n’y a pas de preuve », s’est-il exclamé.

En 2015, Simone Gbagbo avait alors été condamnée à 20 ans de prison pour atteinte à la sûreté de l’Etat.

Ce procès qui débutera concrètement fin mai, s’ouvre alors que la CPI ne démord pas quant à ses ambitions de juger Simone Gbagbo.

La crise post-électorale 2011 en Côte d’Ivoire a fait 3.000 morts, selon les estimations de l’ONU et est intervenue alors que Laurent Gbagbo a refusé de céder son fauteuil à Alassane Ouattara, proclamé vainqueur par la Commission Eléctorale Indépendante et soutenu par la communauté internationale.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *