Fourniture en équipements photovoltaïques : Fini la « longue » chaîne de distribution

212 0

Imaginez-vous en quête d’onduleurs de qualité pour alimenter votre maison à partir du solaire avec un certain nombre d’intermédiaires sur la chaîne. Votre prix d’acquisition diffèrera  de celui qui a pu entrer en contact direct avec le représentant local de la structure située à l’autre bout de monde. Pour diminuer le fardeau du consommateur burkinabè (qui a le soleil à profusion) l’entreprise allemande SMA, le fabricant numéro 1 d’onduleurs photovoltaïques et Sahelia Solar (Burkina Faso) ont décidé de s’unir. Elles ont lancé mardi 10 mai 2016 leur partenariat au bonheur des populations pouvant être privées d’électricité durant toute une journée.

« La chaîne de distribution est très longue »

Avec la libéralisation de l’accès aux sources d’énergies solaires, ils ont été nombreux à se tourner vers les installations photovoltaïques. Et ils n’auront plus à attendre longtemps avant de s’offrir des onduleurs de qualité. C’est du moins l’objectif visé par SMA, le leader mondial en fourniture d’onduleurs photovoltaïques et Sahelia Solar.

« La chaîne de distribution est très longue », confie Judicael Zongo, directeur associé chez Sahelia Solar. Et « quand je veux des onduleurs solaires, je les paye en France, alors que les Français les payent avec les Allemands. Au bout du compte, les onduleurs coûtent très chers et souvent, on a des difficultés pour les acquérir », ajoute-il.

C’est dire que le partenariat change la donne. « Avec SMA au Burkina, dit-il, on a la chance d’entrer directement en contact avec SMA depuis l’Allemagne, pour avoir les équipements. Cela va réduire le coup des équipements et améliorer la disponibilité des équipements ».

Ce n’est pas Andrea Attanasio de SMA qui dira le contraire. Il est venu au Burkina pour la signature de partenariat combinée à une formation sur les techniques de maintenance des technologies et solutions en matière d’énergie photovoltaïque.

« L’avantage avec ce partenariat, dit-il, c’est qu’il y a une connexion directe entre l’Allemagne et le Burkina Faso et on arrivera à introduire nos composants à un prix beaucoup plus inférieur, qu’en passant par des distributeurs qui eux-aussi doivent gagner leur argent dans ce business ».

Offre de qualification en la matière

« Cela va réduire le coup des équipements et améliorer la disponibilité des équipements »
« Cela va réduire le coût des équipements et améliorer la disponibilité des équipements »

L’offre de SMA ne se limite pas qu’à la fourniture du matériel de production. L’entreprise entend assurer le service après-vente (SAV) et le dépannage en cas de dysfonctionnements d’où la formation sur les techniques de maintenance.

« On va développer en même temps un réseau dit de service. Le client qui achète des composants SMA déjà à de bons prix chez Sahelia Solar va aussi avoir droit à un service local. Il ne devra plus attendre des semaines. Il pourra aller directement chez Sahelia remplacer directement », promet Andrea Attanasio.

Pour Judicael Zongo, il n’y a pas lieu de se leurrer ou de se vanter, car dit-il, les nouveaux projets qui se dessinent sont des projets d’envergure. « Il faut être honnête, les entreprises locales n’ont pas de compétences très pointues dans ce genre de projets », a-t-il ajouté.

Toujours selon lui, c’est une chance « immense » d’avoir SMA la plus grande entreprise du monde dans le domaine du solaire comme partenaire. Pour lui, l’offre de service ne se résume pas la vente des équipements et d’être loin. « Il faut un service sur le terrain pour aider à répondre à d’éventuels problèmes qui pourraient arriver, par rapport à leur entretien », note Judicael Zongo.

C’est pour cela, conclut-il, que SMA a établi le partenariat combiné à une offre de formation pour répondre « très rapidement » aux offres pour aider à assurer les services après-vente de SMA sur le terrain.

Oui Koueta

Burkina24

Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre