ONEA, SONABEL : La Ligue des consommateurs pour la suppression des pénalités de retard

210 0

La Ligue des consommateurs du Burkina, section du Kadiogo, plaide pour la suppression des pénalités de retard sur les factures d’eau et d’électricité.

Dans la déclaration liminaire lue en conférence de presse ce 11 mai 2016 à Ouagadougou, le Secrétaire général de la section Kadiogo  de la Ligue des consommateurs, Pascal Zaida, est revenu sur la situation que vivent actuellement les populations de la capitale burkinabè, confrontées à la pénurie d’eau et aux délestages.

Concernant particulièrement le déficit en eau, la Ligue pointe du doigt les capacités de production de l’ONEA. “Au regard de la solution proposée par la Gouvernement, la LCB, à travers sa section Kadiogo, estime que la raison de la pénurie, se pose en termes de capacité de l’ONEA à traiter l’eau que la disponibilité même de l’eau“, peut-on lire dans la déclaration liminaire.

Une explication qui conduit la Ligue à demander au gouvernement de s’attaquer au mal réel, en permettant “à l’ONEA de traiter effectivement l’eau et mettre à la disposition des populations“.

Pascal Zaida et ses collaborateurs proposent, en sus, d’autres solutions. Ils suggèrent en effet à la SONABEL et à l’ONEA de « supprimer purement et simplement la pénalité de retard (sur les factures, ndlr) et la prime fixe » et de « relire la structuration de la tarification au niveau des factures avec l’ensemble des acteurs ». Relevant les longues files d’attente, ils suggèrent également de «rendre opérationnels les guichets de règlement des factures ».

La section Kadiogo de la Ligue des consommateurs s’est également penchée sur le cas des prix des produits de grande consommation. Elle a invité, dans sa déclaration liminaire, le gouvernement à veiller au respect des tarifs fixés par le cadre de concertation tripartite. Pascal Zaida a enfin plaidé pour une baisse du prix du carburant à la pompe.

Il est regrettable de constater à ce niveau que la baisse du prix du baril de pétrole sur le marché international n’a toujours pas eu un effet significatif sur le prix  à la pompe“, a-t-il noté.

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre