Elections municipales : Troubles au siège de la CECI à Béguédo

177 0

Journée sous haute tension ce matin dans la commune de Béguédo. Des militants du Nouveau temps pour la démocratie (NTD) et ceux du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), deux partis de la majorité présidentielle, se sont violemment affrontés à propos du réajustement du fichier électoral effectué par la Commission électorale nationale indépendante(CENI) dans leur commune. On dénombre de part et d’autre plusieurs blessés non encore chiffrés.

Ce conflit est consécutif à la création de quatre nouveaux villages à Béguédo. Selon plusieurs sources, les affrontements ont commencé aux environs de 10 h. De l’avis de Idrissa Sangné, Secrétaire général du NTD, lors de l’enrôlement certains n’avaient pas pu s’enrôler.

La Commission électorale indépendante communale (CECI) avait dit qu’elle allait faire un réajustement pour que tout le monde soit pris en compte. A la publication de la liste provisoire, il y a près de 200 personnes qui ne retrouvaient pas leur nom. Comme le recommande la loi, il faut faire des réclamations.

Ces personnes ont photocopié leur carte de vote  qu’elles ont soumise à la CECI. « Les gens de notre parti nous ont signalé qu’il y a eu une réunion hier à Ouaga pour dire qu’il vont rejeter le réajustement et considéré l’ancienne liste. Alors que l’ancienne liste favorise un groupe donné. Les gens ont estimé que si c’est pour prendre position, ils ne sont pas d’accord. Ils ont suggéré qu’on enregistre tout le monde », a laissé entendre le SG du NTD.

Toujours selon Idrissa Sangné c’est face à cette situation d’injustice, que des militants de son parti sont allés ce matin auprès du président de la CECI pour lui dire de « transmettre à sa hiérarchie qu’eux, ils veulent la réinscription de tous ceux dont on a enlevé leur nom. C’est au cours des échanges que ça a dégénéré au saccage du siège de la CECI.   C’est quand ils ont vu qu’ils risquent de perdre la mairie qu’ils veulent revenir au recensement de 2015 ».

Un des responsables du MPP, Kalil Bara que nous avons joint estime que « si quelqu’un n’est pas d’accord avec une situation, qu’il aille voir les autorités compétentes ». Pour lui, ceux qui sont à l’origine de ces troubles sont issus d’une coalition du NTD et du CDP. On dénombre au moins trois blessés à l’issue des affrontements. La ville est actuellement quadrillée par les forces de l’ordre.

Il faut noter, par ailleurs, que dans un communiqué, la Commission électorale nationale indépendante (CENI), a confirmé le saccage du siège de la CECI et a signalé “d’énormes dégâts”.

Martin OUEDRAOGO

Correspondant de Burkina24 à Tenkodogo

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre