Putsch manqué au Burundi : Un an déjà

710 0

 Le 13 mai 2015,  le Général Godefroid Niyombare et le Général Cyrille Ndayirukiye à ses côtés venaient d’opérer un coup d’Etat qui allait très vite foirer.

Selon Anicet Niyonkuru, opposant Burundi en exil en Belgique, sur sa page facebook, “l’opération a échoué mais nous rendons hommage à tous ceux qui ont pris le courage de dire NON à la barbarie humaine du pouvoir de Bujumbura, peu importe les moyens utilisés”. 

L’ex-chef d’état-major, Godefroid Niyombaré, avait annoncé le mercredi 13 mai 2015 dans la matinée sur une radio privée, la destitution du Président Pierre Nkurunziza. Ce dernier se trouvait en Tanzanie au sommet consacré à la crise burundaise. Il avait aussitôt quitté Dar es Salaam en début d’après-midi de ce même 13 mai et était rentré dans son pays dans la soirée par la route.

Ce coup d’Etat est intervenu à la suite de plusieurs semaines de manifestations contre la candidature à un troisième mandat du Président Pierre Nkurunziza.

La capitale burundaise, à ce jour, reste le théâtre de graves violences.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *