Le Président Kaboré de retour sur le chantier du pôle sanitaire: « Courant semaine prochaine, les travaux seront terminés »

543 0

Il avait promis de revenir sur le chantier du pôle de l’hôpital Yalgado Ouédraogo à la date du 30 avril. Mais « pour des raisons de contingences », il n’a pu le faire que ce samedi 14 mai 2016. Le Président du Faso est repassé pour voir l’avancement des travaux après son passage du 27 mars pour donner un coup d’accélérateur.

«Selon le point que nous venons de faire, courant fin de semaine prochaine, les travaux seront terminés », a noté le Président du Faso à la fin de la visite du pôle sanitaire, ce détachement construit pour désengorger le Centre Hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo.

Les responsables du chantier briefent le Président Kaboré sur les travaux restant à exécuter
Les responsables du chantier briefent le Président Kaboré sur les travaux restant à exécuter

Il ne reste plus qu’à équiper les différents blocs de l’hôpital pour le rendre opérationnel comme prévu en septembre 2016. Les choses semblent plutôt bien s’enchaîner. « L’équipementier nous a demandé 60 jours pour monter l’ensemble du matériel avec nécessairement la formation de médecins », a dit le Président Kaboré.

Le Chef de l’Etat dit se féliciter du rythme d’avancement des travaux après son dernier passage. Il a émis une fois encore que « le plus rapidement possible », cet hôpital soit ouvert  pour le bien-être des Burkinabè. « C’est ça l’objectif », dit-il. Revenant sur la durée des travaux d’exécution qui ont déjà pris 6 ans, le Président Kaboré a déclaré que « ce n’est pas normal ».

Un autre aspect et non des moindres, c’est la construction d’infrastructures routières autour de l’hôpital et la nécessité d’assainir l’enceinte et les alentours. Pour la réalisation de ces infrastructures, la somme de deux milliards trois cent millions (2 300 000 000) de F CFA est à réunir.

Le Président a pris l’engagement de s’assurer que les travaux d’assainissement et voiries puissent être exécutés afin d’éviter d’autres soucis, notamment en période pluvieuse. « Si non, lorsque nous allons tomber dans la saison des pluies, on risque encore de tomber dans un problème d’évacuation d’eau. Ce qui ne sera pas non plus quelque chose que nous pourrons justifier », dit-il.

Il promet de veiller à ce que cela soit fait rapidement pour qu’autour de l’hôpital, « la route puisse être assainie et bitumée pour permettre une accessibilité ».

Oui Koueta

Burkina24



Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *