La transition vers l’économie verte : Les acteurs en ont parlé à Koudougou

673 0

Le secrétariat permanent du Conseil national du développement durable et la direction générale de l’économie verte et du changement climatique ont organisé à Koudougou, une session sur la transition vers l’économie verte. La session a regroupé les représentants des départements ministériels, la société civile, des collectivités, du secteur privé et des régions. Au cours des dernières décennies, des thématiques émergentes et des concepts font l’objet de préoccupations de la communauté internationale parmi lesquelles on pourrait citer : les changements climatiques, la gestion durable des terres, les modes de consommation et de production durables, la neutralité de la dégradation des terres et l’économie verte, objet de la rencontre de Koudougou.

Contribuer au renforcement des capacités des acteurs à travers une meilleure appropriation des concepts et une amélioration de leurs capacités d’analyse des possibilités, opportunités et des défis pour la promotion de l’économie verte au Burkina Faso, tel est l’objectif visé par cet atelier, qui a eu lieu le 13 mai 2016 à Koudougou.

Il permettra aux participants de  développer les concepts de l’économie verte et mettre en évidence les défis et les opportunités dans les secteurs de l’économie nationale (la construction, l’énergie, les déchets, l’emploi, etc.).

Mais également les liens avec la réduction de la pauvreté, la croissance inclusive et l’adaptation au changement climatique. Les participants à la session de Koudougou verront leurs  capacités d’analyse des possibilités et des défis pour la promotion d’une économie verte propice à l’intégration sociale des acteurs nationaux s’améliorer.

Les concepts de l’économie verte seront maîtrisés et les défis, les opportunités en matière de réduction de la pauvreté et de création d’emplois, notamment dans les secteurs de l’économie nationale seront mis en exergue grâce aux différentes communications qui seront données.

En rappel, le Burkina Faso s’est engagé à promouvoir l’économie à faible émission de carbone depuis 2010 et a adopté son plan décennal d’action sur les modes de consommation et de production durables.

En 2012, le rapport national sur le développement durable (1992-2012) a formulé une forte recommandation pour la promotion de l’économie verte, les agendas de 21 locaux, les emplois verts décents, et la prise en compte des liens pauvreté environnement dans la planification nationale et décentralisée. Cette prise en compte de l’économie verte a été confortée par la quatrième conférence du Conseil National pour l’Environnement et le Développement Durable (CONEDD) en décembre 2013 en plaçant les opportunités offertes par l’économie verte au centre des réflexions.

Dans cette même lancée et sous la houlette du Premier Ministre, le Burkina a été retenu pour bénéficier d’un appui dans le cadre du Partenariat pour l’Action en faveur d’une économie verte (PAGE).

C’est un programme sur sept ans qui a été initié en réponse à l’appel de la Conférence de Rio+20 pour soutenir les pays souhaitant poursuivre leur transition vers une économie verte comme voie pour la réalisation du développement durable et de l’éradication de la pauvreté.

C’est en vue de jeter les bases de réflexions et de concertations autour de la transition nationale vers l’économie verte que les acteurs se sont retrouvés à Koudougou.

 Michel YAMEOGO

Correspondant de Burkina24 à Koudougou



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *