Tribune- “Chère CCVC, je n’arrive plus à te comprendre !”

534 0

Ceci une lettre ouverte adressée  à la Coalition contre la vie chère (CCVC) sur le lien entre la baisse des prix du carburant et les prix des tickets de transport.

Chère CCVC, il y a un peu plus d’un an je venais t’exposer quelques soucis qui me tracassaient, depuis que le gouvernement a décidé de concéder plusieurs baisses du prix du carburant à la pompe. Depuis, je n’arrive plus à te comprendre.

La lutte contre la vie chère

De nos jours, presque tout se paie et parfois à prix d’or ! D’une décennie à l’autre, on constate une évolution des prix des biens, manufacturés ou non.

Luttons contre la vie chère

Chère CCVC, là où je ne te comprends pas, c’est ton silence depuis plus d’un an sur ce système de prédation que tu feignes pourtant de combattre ! En effet, là où je t’attends le plus en ce moment, c’est que tu dénonces et combattes très farouchement la pérennisation de pratiques (que je trouve) obscures, depuis que le gouvernement a décidé de consentir de substantielles baisses du prix du carburant.

Tu luttes vraiment contre la vie chère, n’est-ce pas ? Il te faut alors crier à l’arnaque contre toutes ces personnes qui sans scrupule maintiennent les prix du transport au même niveau, alors qu’ils les avaient augmentés en 2011, à la suite justement d’une hausse de 50  F CFA du prix de l’essence.

Si l’augmentation procédait de cette hausse de 2011, la logique commandait depuis plus d’un an une baisse du prix des tickets de transport, depuis le retour en mars 2015 aux prix du carburant de 2011 ! Mieux, le prix du carburant à la pompe est de nos jours beaucoup plus bas qu’en 2011 !

En effet, après le retour aux prix de 2011 depuis début mars 2015, le gouvernement de Transition a consenti une autre baisse en novembre 2015 et une nouvelle baisse vient à nouveau d’être accordée par les nouveaux dirigeants, réduisant très substantiellement le prix du carburant à la pompe.

Il faut très franchement féliciter le gouvernement de Transition, le nouveau président Roch et son gouvernement pour ces mesures très salutaires qui tendent réellement à alléger le poids des dépenses des ménages, en matière d’achat de carburant et de transport de manière plus générale.

En effet, le transport joue un grand rôle dans la détermination des prix des produits dans le commerce, cela est bien connu. Mais quels arguments nos frères et amis transporteurs peuvent-ils nous servir encore aujourd’hui pour justifier le maintien des prix des tickets de transport en l’état ?

Chère CCVC, c’est de l’arnaque pure et simple ! Pourquoi te tais-tu face à ces pratiques ? Je n’arrive pas vraiment à te comprendre, surtout que ton action semble surtout être dirigée contre la vie chère. Tu luttes vraiment contre la vie chère ou bien contre le gouvernement ?

En effet, pourquoi ne pas aussi exprimer ton ras-le-bol en organisant des activités pour dénoncer ce maintien du prix des transports en l’état et discipliner ces prédateurs qui pompent sans aucun état d’âme les maigres ressources de nos populations dans le domaine des transports ?

Chère CCVC, tant que les prix dans le domaine du transport et subséquemment les prix des produits de commerce dépendant du transport restent en l’état, ceux qui profitent le plus de cette baisse du prix à la pompe, ce sont ceux qui consomment des centaines de litres de carburant par jour, semaine ou mois !

Beaucoup moins pour le citoyen lambda qui n’utilise que quelques litres de carburant par mois et dont tu prétends pourtant défendre ! Je te demande d’être beaucoup plus cohérente et claire, chère CCVC. Sans doute, après une baisse des prix dans le domaine du transport, il te faudrait maintenir très active ta vigilance pour la répercussion de cette donne sur les prix des produits à la boutique et à d’autres niveaux, prix qui avaient eux aussi subi une augmentation collatérale, dépendant fortement des conditions de transport.

Je m’arrête là, chère CCVC, et pour beaucoup plus de clarté dans tes desseins et actions, je t’invite ainsi que toutes les structures qui prétendent s’engager dans la lutte contre la vie chère à s’investir rapidement dans cette quête de baisse des prix dans le domaine du transport pour le grand bonheur des habitants de ce pays.

Dans l’attente de te (vous) lire, je te (vous) prie de recevoir l’expression de mes sentiments très distingués.

Dr Daniel KERE

Enseignant – Chercheur à l’Université Ouaga 2.

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *