Zéphirin Diabré : « Ils ont menti, promis pour venir au pouvoir. Et tout est bloqué »

191 8

L’Union pour le progrès et le changement (UPC) a tenu son meeting communal ce jeudi 19 mai 2016 dans l’enceinte de l’école primaire de Pissy, « fief » du candidat à la mairie de Ouagadougou, Nathanaël Ouédraogo. La rencontre a connu la présence du Président du parti Zéphirin Diabré. Il a demandé aux militants et sympathisants de  ne pas confier la base à ceux qui sont au sommet, ceux qui « ont menti et promis pour venir au pouvoir »

Le président de l’UPC a pris part au meeting dans le « fief » du candidat du parti à la mairie de la capitale. Avant de s’adresser aux militants et sympathisants, Zéphirin Diabré a d’abord demandé à tous d’observer une minute de silence en mémoire des 24 victimes de l’accident de la route qui a eu lieu dans la nuit du 18 au  19 mai 2016 sur la route nationale numéro 1.

 Il a ensuite fait part de sa déception face à tout ce que le pays connait comme difficultés à surmonter depuis l’arrivée au pouvoir des nouvelles autorités. « Les municipales, c’est la gouvernance à la base. Ceux qui sont au sommet reproduisent les mêmes pratiques que le régime Compaoré. Ils ont menti, promis pour venir au pouvoir. Et tout est bloqué », a-t-il déclaré.

Quant au candidat à la mairie Nathanaël Ouédraogo, il  est revenu sur son ambition de « faire de Ouagadougou une ville moderne à visage humain ». Ce programme, dit-il, est axé sur l’humain qui vit à l’intérieur de la ville.  « Il est bon de faire des immeubles, de faire des échangeurs, mais le plus important, dit-il, c’est l’homme qui vit dedans », a déclaré le candidat à la mairie centrale.

Nathanaël Ouédraogo, candidat à la mairie de Ouagadougou
Nathanaël Ouédraogo, candidat à la mairie de Ouagadougou

A la fin de la rencontre avec les militants et sympathisants, le candidat à la mairie de la capitale dit être « confiant », car il croit au changement que souhaite implémenter son parti. Nathanaël Ouédraogo a dit croire surtout que « Dieu veut que cette ville soit une ville à visage humain ».

Quant à Zéphirin Diabré, il dit croire que maintenant, les yeux des populations sont « ouverts ». Tout comme Justin Compaoré (Poe Naaba). Selon lui, les yeux étaient malades d’Apollo et qu’après des soins, ils voient plus clair. D’où l’invite du président du parti à ne plus se laisser aveugler une fois de plus. « Vous leur avez donné le pouvoir au sommet qu’ils peinent à gérer. Si vous leur donnez le pouvoir à la base, le pays va sombrer », leur a dit Zéphirin Diabré.

Le candidat de l’UPC à la mairie a terminé par un appel à ses adversaires politiques. Il leur demande de faire preuve de fair-play, de tolérance et de d’honnêteté car dit-il, on ne peut demander aux gens de rester « sereins », s’il y a des fraudes « massives ».

D’où son autre appel à l’endroit de la CENI et à ses démembrements de faire le travail comme ils l’ont toujours fait afin que les résultats des élections reflètent les résultats sortis des urnes pour que la paix et la quiétude règnent dans le pays.

Oui KOETA

Burkina24

Oui Koeta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre