Ouahigouya : Voici la Fondation Aly Gourga !

929 0

Le président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, Salif Diallo, a inauguré, le vendredi 20 mai 2016 à Gourga, un quartier périphérique de la ville de Ouahigouya, la Fondation Aly Gourga, une initiative privée de solidarité, d’entraide et de promotion de la foi islamique.

Ce vendredi 20 mai 2016 était un jour faste à Gourga, le 15e secteur de la ville de Ouahigouya, capitale de la région du Nord. Et pour cause, la Fondation Aly Gourga, une initiative d’un fils de la localité, Mahamadi Savadogo dit  Khadafi, célébrait sa naissance.

Une organisation à vocation sociale et humanitaire

C'est devant une foule nombreuse que Salif Diallo a procédé à la coupure du ruban, inaugurant la nouvelle mosquée de la Fondation
C’est devant une foule nombreuse que Salif Diallo a procédé à la coupure du ruban, inaugurant la nouvelle mosquée de la Fondation

Constituée, entre autres, d’une nouvelle mosquée, d’un bloc administratif, d’un centre de formation, d’une maison d’hôtes et d’une salle informatique, le nouveau joyau est né dans le souci de « répondre aux besoins fondamentaux des personnes les plus vulnérables et de fournir aux populations les moyens de devenir autonomes » ont expliqué les promoteurs.

La fondation agira spécifiquement dans « les domaines de l’assistance humanitaire, de l’éducation, de l’aide au développement » aussi bien dans la région du Nord, sur l’ensemble du territoire national que dans la sous-région, ont-ils ajouté.

Lors de l’inauguration, le président de l’assemblée nationale Salif Diallo s’est fendu d’un discours enthousiaste, rappelant les vertus et les bonnes œuvres de celui qui a inspiré la création de la Fondation, le « vieux »  Aly Savadogo plus connu sous le nom d’Aly Gourga.

Selon lui, ce dernier a toujours été « un homme de foi, de dignité, de solidarité qui s’est battu pour son prochain ». L’érection de la Fondation et de la mosquée qu’elle abrite, a-t-il dit, « n’est autre que la continuation de sa volonté d’être solidaire et proche des plus démunis ».

Tout en saluant l’initiative donc, il a invité les plus nantis du pays à prendre  exemple sur la famille Savadogo et « à créer des structures de solidarité pour venir en aide à leurs prochains, leurs frères qui sont dans la misère et dans la souffrance ».

Déjà des signes forts

Pour marquer le lancement de ses activités, la Fondation Aly Gourga a procédé à la remise de plusieurs dons, annonçant ainsi quelques-unes de ses orientations.

Il s’agit de nattes pour 100 mosquées, des Livres et un sac de riz pour les Imams de chacune de ses mosquées, des vêtements pour les muézins, du matériel et des consommables médicaux pour le Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) de Gourga. La Fondation a également fait don de kits scolaires, de livres, d’équipements sportifs à l’école primaire de Gourga ainsi que des vivres à l’ensemble de la population de la localité.

De la promotion de l’islam

????????????De nombreux Cheicks, dont Aboubacar Maïga II de Ramatoulaye ont assisté à la cérémonie
De nombreux Cheicks, dont Aboubacar Maïga II de Ramatoulaye ont assisté à la cérémonie

Dans le but de contribuer au renforcement de la foi islamique dans la localité, la Fondation Aly Gourga a procédé à l’inauguration de sa toute nouvelle mosquée construite en son sein. D’une architecture moderne, ce lieu de culte est constitué de deux niveaux, le rez-de-chaussée réservé aux hommes avec une capacité de 650 places et le premier étage réservé aux femmes et pouvant accueillir jusqu’à 350 fidèles.

Face à ce geste, l’Imam de la mosquée de Gourga, Ahmed Ouédraogo, ainsi que les cheiks venus assister à la cérémonie, ont témoigné leur satisfaction et leur reconnaissance à l’endroit des promoteurs.

Pour rappel, Mahamadi Savadogo dit Kadhafi, président de la Fondation, est un entrepreneur burkinabè, PDG de SMAF international qui évolue dans les domaines de l’hydrocarbure, du transport, du bâtiment et travaux publics, de l’immobilier, du négoce international et de l’imprimerie.

En 30 ans d’activité dans le domaine, a rappelé Omar Yiougo, représentant des co-parrains de la cérémonie, Mahamadi Savadogo, également Consul honoraire de royaume de Thaïlande auprès du Burkina Faso, a obtenu de nombreux prix et des distinctions honorifiques à l’échelle nationale et internationale au nombre desquels on peut citer : officier de l’ordre national, officier de l’ordre du mérite du commerce, chevalier de l’ordre du mérite ivoirien, lauréat de prix OSCAR du développement des managers africains.

Mamady Zango

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *