Burkina : Deux maisons d’arrêt essuient une tentative d’évasion

512 0

Deux, c’est le nombre de tentatives d’évasions qu’il y a eu sur le territoire national burkinabè ce dimanche 22 mai 2016, jour d’élections. Elles ont eu lieu dans les maisons d’arrêt et de correction de Dori et de Ouagadougou. Mais, elles ont toutes été contrecarrées par les agents des forces de l’ordre. Deux blessés sont à déplorer du côté de la MACO. Ce sont les principales informations livrées par le ministre de la justice René Bagoro en conférence de presse en début de soirée ce dimanche.


Vidéo – Réné Bagoro explique

Burkina24


La première tentative a eu lieu à 10h à Dori. La seconde est intervenue à 14h à Ouagadougou. « Les éléments de la garde de sécurité pénitentiaire appuyés par les autres corps ont pu faire en sorte que toute la situation a été maîtrisée », a déclaré le ministre de la justice René Bagoro lors du point de presse organisé, ce dimanche.

Selon lui, à Dori, la tentative n’a pas connu une « longue » suite. « A peine les deux éléments ont tenté la fuite, ils ont été maitrisés », a dit le ministre   Ce qui n’est pas le cas de Ouagadougou. Là également,  deux détenus ont tenté de s’évader, mais ils ont été rattrapés par les forces de sécurité.

« A l’heure actuelle, au niveau de toutes les maisons d’arrêts et de correction, des instructions ont été données, pas parce qu’on craint qu’il y ait des évasions dans d’autres maisons d’arrêt et de correction, mais pour prévenir », a ajouté Réné Bagoro.

« Nous avons déplorés au niveau de Ouagadougou, deux blessés dont un léger et un légèrement grave. Ce sont les deux qui ont voulu partir les premiers », a dit le ministre.

Pour ce qui est des tirs nourris provenant de l’intérieur de la prison à Ouagadougou, le ministre s’est voulu rassurant.  « C’est des tirs de sommation. Un détenu qui tente de s’évader, cela peut donner l’idée à d’autres. L’intensité de coups n’est pas synonyme du nombre de personnes qui veulent s’évader. Il s’agit d’intimider »,  a expliqué le ministre.

Oui Koueta

Burkina24


Le communiqué du Service d’information du gouvernement

Tentatives d’évasion dans les maisons d’arrêt de Dori et de Ouagadougou

Ce dimanche 22 mai 2016, pendant que les populations s’affairaient à aller accomplir leur devoir civique, des incidents se sont produits dans deux maisons d’arrêt et de correction.

En effet, aux environs de 10 heures à la maison d’arrêt et de correction de Dori, des détenus ont tenté d’assommer le chef de poste de la garde pour s’évader. Très rapidement la situation a été maîtrisée par les gardes de sécurité pénitentiaire sur place à Dori. Aucune perte en vie humaine ni de dégâts matériels n’ont été enregistrés et la situation est sous contrôle.

Un évènement similaire s’est produit à la maison d’arrêt et de Ouagadougou M.A.C.O, aux environs de 14 heures 30 où deux détenus ont tenté de s’évader de la prison en forçant la porte de la détention. Malgré les avertissements verbaux et les tirs de sommation, les deux détenus n’ont pas obtempéré ; ce qui a obligé les gardes de sécurité pénitentiaire à faire usage des armes pour arrêter les deux détenus.

Au cours de cette opération, les deux fuyards ont été blessés, l’un grièvement et l’autre légèrement. Les deux sont actuellement internés dans des structures hospitalières pour y recevoir des soins et leurs vies sont hors de danger.

Les gardes de sécurité pénitentiaire appuyés par les autres forces de défense et de sécurité (police et gendarmerie) ont maitrisé la situation. Après un ratissage des environs de la M.A.C.O, la situation est totalement sous contrôle.

Dès que l’information a été donnée des membres du gouvernement et des autorités judiciaires, se sont immédiatement rendus à la M.A.C.O , notamment le ministre d’Etat , ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure, le ministre de la Justice, des droits humains et de la promotion civique, Garde des sceaux, le Procureur général près la Cour d’appel de Ouagadougou, le Procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Ouagadougou, le Directeur général de la Police nationale et le Directeur général de la Garde de sécurité pénitentiaire.

Le Gouvernement félicite l’ensemble des forces de défense et de sécurité pour leur promptitude et leur professionnalisme dans la gestion de ces incidents. Il rassure les populations que toutes les mesures sont prises par les services compétents pour assurer leur sécurité.

Le service d’information du Gouvernement



Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Article similaire

2017 : Les vœux du MPP

Posté par - 4 janvier 2017 0
Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), dans cette déclaration, adresse ses vœux aux Burkinabè pour l’année 2017. Chers…

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *