Autorité de l’Etat : « Il faut agir avec une main de fer dans un gant de velours » (Simon Compaoré)

216 0

Lors du point de presse que son ministère a organisé ce lundi 23 mai 2016, le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure, Simon Compaoré a annoncé la tenue d’une rencontre de réflexion sur l’incivisme, le 3 juin prochain.

Pour restaurer l’autorité de l’Etat, le ministre de la sécurité intérieure compte « agir avec une main de fer dans un gant de velours ». Il y a des moments où il faut dresser, dit-il. Revenant sur les évènements de Logobou où le drapeau burkinabè a été déchiré par des élèves, Simon Compaoré reste catégorique : « nous n’allons pas fermer les yeux ».

Aussi poursuit-il, « ce n’est pas parce que c’est un élève que nous allons fermer les yeux. Et je suis contre ceux qui  veulent adouber les gens qui s’amusent à un tel jeu. C’est très dangereux et dans une république, c’est intolérable. Il faut sanctionner, sinon c’est une prime à l’impunité et ça va être le sport favori de tout le monde ».


Vidéo – Simon Compaoré, ministre de la sécurité

Burkina 24


 

Dans le cadre la coopération sécuritaire sous régionale, le ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure, Simon Compaoré a informé de la tenue de rencontre avec ses homologues de la Côte d’ivoire et du Niger.

Dans la même lancée, à propos du Dr Arthur Elliot Kenneth enlevé le 15 janvier 2016 par des éléments de AQMI dans la ville de Djibo, dans le nord du Burkina Faso, Simon Compaoré  informe que « des informations quelques fois rassurantes » ont été reçues mais, relativise-t-il, dans le domaine du renseignement, « on ne travaille comme un one man show. Si vous faites cela, vous brouillez toutes vos pistes parce que vous êtes bavards », indique le ministre d’Etat pour expliquer le silence des autorités sur la question.

En rappel, l’épouse du Dr Arthur Elliot Kenneth, Jocelyn Elliot avait été libérée le 7 février 2016.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre