Bilan de la gestion de Koudougou : L’ancien maire Jérôme Zoma montre patte blanche  

214 0

L’ancien maire de la commune de Koudougou, Jérôme Zoma a rencontré les journalistes le jeudi 19 mai 2016 pour faire le point de sa gestion de la commune de février 2012 à novembre 2014, dans le but d’accomplir son devoir de redevabilité vis-à-vis des populations pour les 2 ans passés à la tête de la commune de Koudougou consécutive à l’intérim qu’il a assuré et à son élection pour un mandat de cinq ans en 2012.  

Après la révocation de l’ancien maire Seydou Zagré en 2011, c’est à Jérôme Zoma que les destinées de la commune de Koudougou ont été confiées. Jérôme Zoma a exercé le rôle de maire par intérim de février 2012 à février 2013. Pour ce dernier, cette conférence de presse lui permet de faire le bilan de sa gestion de la commune aux hommes de média et par ricochet, aux populations de la cité du cavalier rouge.

Un échantillon de 100 parcelles. Dans sa déclaration liminaire, l’ancien maire Zoma a parlé des différentes réalisations exécutées au cours de son mandat. Il a commencé par la réalisation de la gare routière à hauteur de 441 336 262 de F CFA. Sur la question du foncier, sur un échantillon de 100 parcelles vérifiées, soit 10 parcelles par secteur, une trentaine de personnes ont été entendues par la gendarmerie et déférées à la Maison d’arrêt et de correction de Koudougou. Cinq mille parcelles non attribuées officiellement.

Jérôme Zoma affirme avoir laissé au trésor public et pour le compte de la mairie la somme de 692 531 431 de F CFA
Jérôme ZOMA affirme avoir laissé au trésor public et pour le compte de la mairie la somme de 692 531 431 de F CFA

Jérôme Zoma a aussi évoqué la contribution à la mise en exploitation de la gare routière par la mise en place d’un comité de suivi et d’intégration de la gare routière, la formation des transporteurs et la réalisation des voyages d’études qui ont coûté 6 000 000 de F CFA.

L’ancien maire n’a pas passé sous silence la réalisation des caniveaux autour de la gare routière.

La finalisation du projet de l’abattoir  municipal et la création d’un comité de pilotage ont pu mobiliser la somme de 412 000 000 de F CFA.

Construction d’incinérateurs. En ce qui concerne toujours les infrastructures, l’ancien maire a fait le point sur la construction du marché de Nongtaaba au secteur 7  de la commune de Koudougou, la construction de salles de classe, bureaux, magasin et latrines dans les différentes écoles de la commune.

L’ancien édile de Koudougou a aussi parlé de la construction d’incinérateurs dans trois CSPS de la commune, la réalisation des travaux de reprofilage et de chargement de l’avenue 56. La construction d’une maternité à Lattou, la construction de dispensaire, maternité, latrines et dépôt MEG au secteur 4 de la commune, l’acquisition d’un véhicule 4+4 pour l’abattoir.

L’ancien maire Jérôme Zoma dit avoir fait du plaidoyer pour le bitumage des voies aux alentours du marché central et la voie menant vers l’Ecole nationale de santé publique (ENSP). Dans le domaine de l’eau et de l’assainissement, plusieurs réalisations ont été faites à ce niveau : il a parlé de la réalisation de caniveaux, latrines et forages.

692 531 431 de F CFA au trésor public. Au niveau de l’appui institutionnel, il a fait cas de l’élaboration  et la mise en œuvre du plan communal de développement, le renforcement des capacités de certains agents municipaux. Au plan financier Jérôme Zoma affirme  avoir laissé au trésor public et pour  le compte de la mairie la somme de 692 531 431 de F CFA.  Pour l’ancien maire et en guise de synthèse, le montant des investissements s’élève à 1 760 720 846 de F CFA.

Michel YAMEOGO

Correspondant de Burkina 24 à Koudougou

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre