Films à financer pour le FESPACO : Un comité de sélection mis en place

219 0

Le ministère de la culture, des arts et du tourisme, dans sa politique de développement du cinéma et de l’audiovisuel, veut accorder des financements substantiels à des projets pour permettre la réalisation de films inédits, des films d’auteur  afin de rehausser la qualité de participation du Burkina au FESPACO. A cet effet, le ministre Tahirou Barry a procédé à l’installation ce lundi 23 mai 2016 d’un comité qui aura pour tâche de sélectionner des projets de films à financer.

Parti du constat que le Burkina a perdu sa gloire d’antan, une gloire atteinte avec  de grands films comme « Tilai » de Idrissa Ouédraogo et « Buud Yam » de Gaston Kaboré qui ont remporté l’Etalon d’or au FESPACO, le ministère de la culture veut donner un coup de pouce aux cinéastes burkinabè afin qu’ils présentent des films de qualité au FESPACO prochain.

« On ne peut pas  rester indifférents face aux difficultés qu’ils rencontrent dans le cadre de leur préparation », compatit Tahirou Barry, ministre de la culture.

Afin de définir le dispositif d’encadrement et de soutien à ces activités cinématographiques pour l’année 2016 et retenir les projets qui représenteront le Burkina Faso au FESPACO 2017, un comité technique est mis en place et la cérémonie d’installation officielle a eu lieu à Loumbila ce lundi.

Photo de famille du comité
Photo de famille du comité

Ce comité aura pour tâche de définir les critères et sélectionner les projets à  financer.

Amel Hien, directeur général du cinéma et de l'audio visuel
Armel Hien, directeur général du cinéma et de l’audiovisuel

« Le comité mis en place va d’abord travailler sur les critères de sélection. Il  y aura un appel à projets qui sera lancé pour que les cinéastes puissent déposer les scénarii. En mi-juin, le comité va se réunir pour lire les scénarii et sélectionner les films que nous allons financer », explique Armel Hien, directeur  général du cinéma et de l’audiovisuel.

MGaston Kaboré, le président du Comité, rassure que le comité  fera en sorte qu’il y ait l’équité entre les projets.

Cependant, c’est un nombre très réduit de projets qui sera financé. « Au lieu de donner de petites sommes à une vingtaine de films, le ministre a décidé qu’on puisse soutenir  2 ou 3 projets qui puissent représenter valablement le Burkina au prochain FESPACO», notifie Armel Hien.

200 millions de F CFA, c’est la somme à partager. Mais « ça dépendra du projet, puisque que chaque projet a un coût. C’est donc à partir de ce coût qu’on va faire le pourcentage », précise toujours Armel Hien.

Le FESPACO étant proche, le directeur rassure que cet aspect sera pris en compte. « Nous allons prendre ça en compte. Cela fera partie des critères. Il faut que le producteur qui sera sélectionné soit déjà prêt. Il faut qu’il ait déjà des financements acquis, qu’il soit prêt pour le tournage ».

Aux membres du comité, le ministre Tahirou Barry dans son discours, a dit être conscient de la tâche qui leur est dévolue mais demeure convaincu que leurs expériences diverses dans le cinéma sont des atouts qui leur permettront de relever le défis. Il les a invités au respect du devoir strict, au professionnalisme et à la transparence.

 En 2014, le soutien du ministère de la culture s’élevait à 200 millions de F CFA. Le département a soutenu trois films dont « L’œil du cyclone », qui a figuré dans le palmarès du FESPACO 2015. En 2015, ce sont 200 millions de F CFA qui ont été partagés à 42 structures.

Revelyn SOME

Burkina 24


La composition du comité

Superviseur : Méda Stanislas, secrétaire général du ministère

Président : Gaston Kaboré, cinéaste

Rapporteurs

Armel Hien, directeur général du cinéma et de l’audiovisuel

Kwene Hermann, Secrétaire

Membres

Kourouma Suzanne, UNAFIB

Zoumbara Paul, cinéaste

Sawadogo Lassané , DGCA/MCT

Ardiouma SOMA, FESPACO/MCT

Ouoba Motandi, FNCB

Rouamba Pierre, cinéaste

Hema Djakaria, CT/MCT

Ouoro Justin, critique de cinéma

Sarambé Armand, FNCB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre