Voici les 12 pays africains qui espionnent les comptes sur Facebook

674 0

Egypte, Algérie, Tunisie, Soudan, Sénégal, Côte d’Ivoire, Nigéria, Kenya, Ouganda, Tanzanie, Botswana, Afrique du Sud. Voilà les douze Etats africains qui surveillent les comptes des utilisateurs du réseau social Facebook totalisant à ce jour plus de 126.785.000 utilisateurs en Afrique.

Selon “Les Dépêches de Brazzaville“, ces Etats sont cités par Facebook dans son dernier rapport de transparence. Y figurent au total 92 pays qui envoient, à travers le monde, des requêtes en vue d’obtenir des informations sur l’identité des utilisateurs de certains comptes Facebook ou de ses autres services de messagerie électronique. Il s’agit notamment de Messenger, Instagram et Whatsapp.

Accepter ou refuser les conditions de Facebook…

De ce rapport, il ressort que Facebook peut donner une suite favorable à une requête quand celle-ci porte sur une affaire criminelle. C’est le cas par exemple des requêtes du Nigéria dans le cadre des enquêtes sur les attaques terroristes du mouvement Boko Haram.

Lorsqu’une requête est jugée recevable par Facebook, cela permet au pays intéressé d’accéder aux données personnelles (noms, adresse, ancienneté, adresse IP) ou à la messagerie privée d’un utilisateur. Par contre, une requête est jugée non recevable lorsque Facebook ne perçoit pas le « bien-fondé légal » et le « factuel » de la demande.

C’est ainsi que des requêtes du Sénégal et de l’Algérie ont été récemment rejetées. Au 31 décembre 2015, plus de la moitié des requêtes reçues par le réseau social américain visaient à résoudre des affaires de vol ou d’enlèvement.

Noufou KINDO

Burkina 24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *