Mairie de Ouaga : Toujours le silence sur le prétendant du MPP !

260 0

Dès le début de la campagne électorale, l’Union pour le progrès et le changement (UPC) avait affiché clairement son candidat, Nathanaël Ouédraogo, pour le poste de bourgmestre de la capitale burkinabè, Ouagadougou. Cela n’a pas été le cas pour les autres partis en compétition, notamment le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), le parti arrivé en tête avec le plus grand nombre de conseillers, qui ont préféré attendre la fin de la messe avant de rendre public le nom du candidat désigné.

Les résultats provisoires des élections municipales ont été annoncés le 25 mai 2016 par la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Ainsi, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), parti au pouvoir, est en tête (116 sur 254 postes) en termes de nombre de conseillers municipaux. L’Union pour le progrès et le changement (UPC) arrive deuxième avec 75 conseillers municipaux. Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP)  est troisième avec 39 sièges. Ces deux partis siègent ensemble au sein de l’opposition.

L’Organisation pour la démocratie et le travail (ODT) arrive quatrième avec 10 élus. Le reste des sièges est partagé entre l’UNIR/PS, le RPR, la NAFA, le NTD, NOU.RA, le Faso Autrement et le CMP. En s’associant les voix des partis de la majorité présidentielle, le MPP se taille une position confortable avec plus de la moitié des conseillers.

Si sur cette base, le président par intérim du MPP, Salif Diallo considère  la mairie de Ouagadougou comme acquise, il n’en demeure pas moins que jusqu’à la date d’aujourd’hui, le candidat à la mairie de ce parti reste inconnu. Une chose est certaine, la bataille pour l’Hôtel de ville se fera entre Nathanaël Ouédraogo de l’UPC et le candidat du MPP. Mais qui peut être ce dernier ?

Certaines informations parvenues à Burkina 24 le vendredi 27 mai 2016 font état d’une « concertation tendue » pour le choix du futur édile de la capitale. Joint par Burkina 24, Souleymane Savadogo, chargé de communication du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) infirme toute brouille au sein du parti sur le choix du candidat à la mairie. Aussi, précise-t-il, « les critères de candidatures seront validés ce week-end ». C’est après cette validation que les candidats pourront déposer leur candidature.

« Nous on n’impose pas un candidat, c’est à la base que le choix se fait », poursuit-il. Sur les différents fora et les réseaux sociaux, c’est le nom de Armand Beouindé qui revient fréquemment comme futur bourgmestre de la capitale. A cela Souleymane Savadogo répond qu’« il peut être candidat au même titre que tout le monde », sans en dire plus. En attendant que la fumée blanche s’échappe de l’immeuble de Nonsin, chacun y va de son pronostic. 

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre