Municipales 2016 : Un mouvement de la société civile conteste le taux de participation donné par la CENI

216 7

Le Collectif pour un peuple uni (CPPU) donne sa  lecture de la situation nationale ce vendredi 27 mai 2016 à Ouagadougou. Des élections municipales du 22 mai considérées comme un échec, le collectif propose des pistes de solutions au problème électoral au Burkina Faso.

Le taux de participation aux dernières élections municipales tourne autour de 31,78 au lieu de 47,65% annonce le Collectif pour un peuple uni (CPPU). Des observateurs déployés dans 10 régions du Burkina Faso ont permis de tirer ce taux selon le président du collectif Azize Ouattara. Si pour lui, « la CENI et le ministère de l‘administration territoriale et de la sécurité intérieure(MATDSI)  ont failli dans le sens que malgré le faible taux de participation observé, l’organisation devrait être parfaite ».

Refonder le système électoral. Expliquant « l’échec » de ces élections par la perte de confiance des populations en ce système électoral, le CPPU propose des reformes. Il s’agit de « scinder le MATDSI pour une meilleure gestion de la sécurité », du « départ du président de la CENI et son staff » suivi d’un audit et une « décentralisation budgétaire » de l’instance électorale.

Azize Ouattara, président du CPPU
Azize Ouattara, président du CPPU

Revenant sur l’absence de vote dans certaines communes, le CPPU indique qu’« on ne peut pas comprendre que dans ce pays où la paix règne, il ne peut y avoir des élections sur l’ensemble du territoire », notant que chaque citoyen jouit de ses droits civiques et a le devoir d’accomplir son droit de vote.

Dans l’objectif d’obtenir un travail remarquable de conquête de l’électorat aux prochaines élections, le collectif propose aux candidats indépendants et aux partis politiques de préfinancer leur campagne.

Ils ne devraient être remboursés qu’au taux fixé selon les élections, conclut le coordonnateur du CCPU.

Mariam OUEDRAOGO (stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre