SIMO : Stéphanie Tiendrebeogo sacrée Miss ronde 2016

663 0

La soirée de l’élection de Miss Ronde Burkina Faso, s’est déroulée au SIAO ce 27 mai 2016 à Ouagadougou. Stéphanie Tiendrebéogo  a été sacrée Miss ronde 2016 sur les 11 autres concurrentes. Cette élection a eu lieu dans le cadre de la 4e édition du Salon international du mariage (SIMO), de même qu’un concours de stylistes dénommé « Dan fani award ».

 Stéphanie Tiendrebeogo, en plus d’être celle qui a les plus belles courbes des  12 candidates présentées, a aussi démontré qu’elle est la plus intelligente par son speech car tels sont les critères de sélection du jury : la beauté physique et le speech à travers lequel les candidates devraient défendre la cause de la femme ronde.

« Je ferai en sorte que le métier de mannequinat soit ouvert aux femmes rondes, promet-elle. On ne voit que des filles minces. Tout comme moi, il y a des femmes qui rêvent de faire ce métier. Je veux que toutes les femmes rondes ne soient pas complexées ».

Elle est suivie par Isabelle Foro Raky, première dauphine et Yasmine Bara qui, en plus d’être  la 2e dauphine, a été élue la Miss du public.

La Miss ronde 2016 repart avec une moto, un bon de formation à Libreville au Gabon d’une valeur de 1,2 million de F CFA, une nuitée à Ouaga Beach et de nombreux autres lots et gadgets des partenaires.

M. Fashion meilleur styliste

En plus de cette élection miss, un autre concours, dénommé « Faso Danfani  Award »,  a été organisé lors de cette soirée. Elle  a vu la participation  des exposants  d’autres pays, notamment la Côte d’Ivoire et le Bénin. Les critères ont porté sur les accessoires, la créativité, l’harmonie des couleurs, la finition et l’élégance.

M. Fashion a été désigné meilleur styliste pour avoir su valoriser le pagne traditionnel dans les tenues de mariés et remporte  un chèque d’une valeur de 300 000 F CFA.

Samira Bila, la promotrice,    se dit satisfaite malgré les imperfections, les difficultés organisationnelles. Elle invite  le public à suivre la suite de l’évènement  avec les expositions à la Maison du peuple de Ouagadougou.

Revelyn SOME

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *