Opinion : « Salif Diallo en maître absolu au Yatenga ! »

Dans cette déclaration, Saïbou Ouédraogo, chargé de communication de l’Union nationale des jeunes du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), fait l’éloge des qualités de Salif Diallo, président par intérim du parti au pouvoir, lors des municipales dans la province du Yatenga.

 Salif Diallo, qui s’y frotte, s’y pique et il vient de le démontrer à nouveau, particulièrement dans la province du Yatenga. C’est un euphémisme que de dire que Ouahigouya et le Yatenga tout entier constituent la forteresse imprenable de Salif Diallo.

En effet, lors de ces élections municipales qui devaient parachever le retour à la vie constitutionnelle, les partis d’opposition que sont le CDP, la NAFA, l’UPC et bien d’autres partis se sont coalisés avec à leur tête l’ADF/RDA avec pour seul but, d’empêcher le MPP de remporter la mairie de Ouahigouya. Ce fut une erreur car c’est tout le Yatenga que Salif Diallo leur a pris. C’était mal connaitre celui que, adversaires et alliés qualifient de génie politique.

La bande ADF/RDA honnie par le MPP lors du scrutin du 22 mai au Yatenga

Le mot ne doit pas choquer, c’est un véritable « tuug djili » qu’a réalisé le MPP au Yatenga. Les résultats provisoires annoncés par la CENI le prouvent à suffisance. La machine MPP conduite par le savant politique Salif Diallo, a donné une leçon électorale à l’ADF/RDA et sa suite que sont l’UPC, la NAFA, le CDP…..

Eh oui, n’en déplaise à ces détracteurs, le Yatenga est à 100% MPP, toutes les communes sont tombées dans l’escarcelle de Salif Diallo et de ses jeunes leaders qui ont été sur le terrain tout le temps de la campagne. Toutes les 12 communes ont été remportées par le MPP avec des scores écrasants. Nul besoin de jeu d’alliance pour gouverner au Yatenga, le MPP a fait le job et proprement avec son maitre d’orchestre Salif Diallo. Désormais, et c’est définitif, l’on doit affirmer que l’éléphant a été terrassé au Yatenga et il ne lui reste plus rien.

L’ADF/RDA pour lequel le Yatenga était un fief, a été purement et simplement rayé de l’échiquier politique de la région du Nord, au-delà même de la seule province du Yatenga. Gilbert Ouédraogo ne peut que s’en prendre à lui-même, car en matière de stratégie politique il ne semble pas avoir été à la bonne école sinon il aurait compris que le choix d’alliance à un parti tel que le CDP ne pouvait prospérer.

Salif Diallo, fait la leçon à l’ADF/RDA

Salif lors d’une rencontre avec les populations disait ceci : «nous allons écraser l’ADF et ses alliés à Ouahigouya car politiquement cette alliance est une injure pour la population de Ouahigouya et elles le feront payer dans les urnes » ; c’est fait désormais ! Il faut croire que Gilbert qui avait raté le coche pendant la lutte contre l’article 37, n’a toujours pas tiré de leçons de son échec et Salif Diallo en excellent stratège politique vient de le lui rappeler. On espère que cette fois-ci  Gilbert ne dira pas encore que ‘’l’ADF n’as pas de leçon à recevoir de qui que ce soit’’. Car ici, il y a leçon à recevoir, même à copier et mieux à bosser par cœur s’il veut renaitre de ses cendres.

Gilbert ignorait que le peuple du Yatenga de 2016, n’est plus celle muselée il y a 20 ans  Tandis que  lui, son ADF/ RDA et sa bande battaient campagne sur du faux pour faire barrage au MPP, Salif Diallo rassemblait les populations autour d’un véritable pacte de développement des communes du Yatenga.  Sous son impulsion, les candidats du MPP ont livré des messages de vérité inscrits dans le programme du président Roch Kaboré. Du coup, il a fallu que 72 heures de présence de celui-ci pour que l’ADF soit réduit à néant.

L’histoire retiendra qu’il fut une époque où Gérard Kango régnait sur le Yatenga, puis une autre où Salif Diallo et Gérard se partageaient le Yatenga et enfin en 2016  seul Salif Diallo règne sur le Yatenga.

Depuis l’annonce des résultats dans les communes de la province du Yatenga, la toile Bbrkinabè ne cesse d’en parler. On savait Salif Diallo maître du jeu, mais beaucoup ne l’imaginaient pas écraser littéralement et d’un coup tout le CFOP au Yatenga et dans le nord.

Le message est désormais clair a-t-on envie de dire : le Yatenga est une forteresse imprenable. Il devient pratiquement impossible que l’Elephant ressuscite. Avec cette sévère défaite infligée à l’ADF et ses alliés, Salif Diallo démontre encore une fois que la politique est un art, c’est une science. Un art et une science dont il a fait montre également dans le Passoré, le Zondoma et le Lorum où il ne lui a fallu que des passages pour imprimer sa marque faisant engranger à son parti respectivement 100 % (au Lorum et au Zondoma) et 80 % (Passoré).

Sacré Gorba, y’a pas ton deux au Faso !!!!!

Saibou OUEDRAOGO

Chargé de la Communication de l’Union Nationale des Jeunes du MPP



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page