Bobo-Dioulasso : Plus de 700 élèves sous-officiers de gendarmerie en devenir

1011 0

L’Ecole nationale des sous-officiers de gendarmerie (ENSOG) a organisé la cérémonie de remise de passant à la 43e promotion des élèves sous-officiers de gendarmerie. Ils sont  au total 750 dont 25 filles.


VIDEO – Action !

Burkina24


La remise de passant marque la fin de la phase de la formation militaire initiale pour les sous-officiers de gendarmerie (ENSOG). La 43e promotion a reçu la sienne ce vendredi 3 juin 2016 à Bobo-Dioulasso.

Pour le colonel Tagséba Nikiéma, la formation reste évolutive en fonction des défis nationaux
Pour le colonel Tagséba Nikiéma, la formation reste évolutive en fonction des défis nationaux

Elle compte au total 750 élèves sous-officiers dont 25 filles. Un décès a malheureusement été enregistré au cours de cette formation. Il s’agit de l’élève sous-officiers, Baléba Emmanuel Waongo, qui  a rendu l’âme le 30 avril  dernier des suites d’une courte maladie.

Ces élèves ont foulé le sol de l’école le 1er février 2016 avant de prendre la route de Kouakoualé, village situé à 30 kilomètres de Bobo-Dioulasso et abritant le site temporaire de formation du commandement des écoles et centre de perfectionnement de la gendarmerie.

A l’issue de ces   4 mois et  3 jours passés en brousse, ces élèves rejoindront l’école pour la suite de la formation dont le cycle est de 2 ans. Ainsi, le chargé de l’expédition des affaires courantes de l’ENSOG, le lieutenant Arnaud Zongo a affirmé qu’au cours de cette étape, les cadres et les ainés de deuxième année transmettent aux élèves de première année tout un code de comportements et de valeurs qui caractérise l’élève sous-officier de l’ENSOG.

« Ces jeunes venus d’horizons divers ont affronté les multiples réalités de leur futur métier. Ils ont dû puiser dans leur réserve physique, morale et intellectuelle pour pouvoir supporter les fatigues, les insomnies, les intempéries, les privations diverses et apprendre les fondamentaux du métier militaire »,  a-t-il indiqué.

Les officiels actant le port des épaulettes
Les officiels actant le port des épaulettes

Au cours de la cérémonie, ces élèves sous-officiers ont pris l’engagement de respecter le code de la gendarmerie. Selon le Colonel Tagséba Nikiéma,  commandant de l’ENSOG, la formation  est évolutive en fonction des défis et des menaces de l’époque. « C’est donc dire que la lutte contre le grand banditisme, contre le terrorisme, la recherche de renseignements sont des volets incorporés dans la formation », a-t-il ajouté.


Vidéo – L’engagement des élèves

Burkina24


Le Colonel Tagséba Nikiéma s’est prononcé sur ce qui s’est passé au nord du pays, où un poste de police a été attaqué, faisant trois morts dans les rangs des policiers. A l’entendre, c’est une période difficile pour le pays. Mais il a invité tous à la solidarité et à la vigilance, « car le terrorisme ne peut pas vaincre les forces de sécurité et les forces de l’Etat ».

Sidiki TRAORE

Correspondant Burkina 24 à Bobo-Dioulasso



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *