Burkina : « Stop corruption » sur le petit écran le 18 juin

851 0

Une nouvelle série télévisée burkinabè sera diffusée sur la RTB Télé à compter du 18 juin 2016. Il s’agit de la série « Stop corruption », dont le lancement officiel a eu lieu le 4 juin 2016 en présence du Premier ministre Paul Kaba Thiéba.

La série est de l’initiative du Réseau de lutte anti-corruption (REN-LAC) qui la finance à plus de 50%. Le reste du budget est supporté par Faso Films de Missa Hébié et Réveil productions de Noraogo Sawadogo, lesquels se sont également occupés de la partie technique.

Le scénario  de la série, écrit par Noraogo Sawadogo, Missa Hébié et Abdou Zouré, est adapté à la bande dessinée « Kouka ». L’idée, explique Noraogo Sawadogo lors de la cérémonie de lancement, déroulée en direct dans les jardins de la RTB Télé dans la soirée du 4 juin 2016, est d’éduquer les plus jeunes à la lutte contre la corruption.

Les comédiens de la série sont en effet en majorité des jeunes, notamment des élèves de 3e, de 4e et de 5e. «Nous laissons  les enfants voir ou subir des situations de corruption, explique le scénariste. Nous les amenons à percevoir les dangers et les risques liés à  cette corruption et surtout, qu’est-ce qu’il faut faire lorsqu’on se trouve face à une situation de corruption ».


Lire aussi

Paul Thiéba : « Les animaux qu’on me remet, je n’en mange pas »

Burkina24


Le choix de la jeunesse est apprécié par le co-parrain de la cérémonie, Luc Marius Ibriga, président de l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC). « Le REN-LAC a bien choisi en investissant dans la jeunesse parce que c’est par eux et par le changement de mentalité au niveau des jeunes qu’on pourra véritablement lutter contre la corruption, dit-il. Parce qu’on  dit qu’un cailcédrat déjà tordu ne peut pas être redressé,  mais un jeune pousse avec un tuteur, on peut faire qu’il soit droit. C’est dans ce sens que je comprends cette série Stop corruption ».

Le Secrétaire exécutif du REN-LAC, Claude Wetta a établi que  la corruption « est très développée » au Burkina et qu’il faut « nécessairement prendre des mesures urgentes et fortes». Celles-ci doivent se concentrer sur le changement de mentalité. C’est ce qui explique, dit-il, la mise à l’écran de la  bande dessinée « Kouka » pour toucher le maximum de Burkinabè.

« C’est vraiment un film qui est valable pour tout le monde », a apprécié le Premier ministre Kaba Thiéba, qui juge le contenu « très didactique » et peut constituer un remède contre la corruption qui « coûte très cher à l’économie nationale ».

Les producteurs ont remis les cassettes et les disques durs à la directrice générale de la RTB Télé. Les premières images de la série « Stop Corruption » seront, en principe, diffusées sur la télévision nationale à partir du 18 juin 2016.

Burkina24


Synopsis

« Stop corruption » est une série télévisée de 26 épisodes de 26 minutes, jouée par des adolescents scolarisés qui constatent, subissent et dénoncent des situations de corruption, de mauvaise gouvernance… Inspirées du vécu quotidien des Burkinabè, les histoires présentées sont à l’image de notre société actuelle, en perte de repères moraux, d’éducation civique et citoyenne.

Cette série pour enfants, adolescents et pour adultes est un miroir social, un outil d’éducation, de sensibilisation et de moralisation pour les jeunes, les parents, les éducateurs et les autorités au moment où on parle de corruption généralisée, de détournement de deniers publics, d’incivisme, de révolte sociale grandissante…



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *