« Batal Pulaaku » revient avec un nouveau pas de danse, le « Maasogo »

318 0

Batal Pulaaku, un groupe de deux jeunes filles artistes, a présenté leur 2e album ce samedi 4 juin  2016 à Ouagadougou. Composé de 4 titres, l’album est intitulé « Maasogo » du nom d’un pas de danse peul.


Démonstration du “Maasogo”

Burkina24


Batal Pulaaku est un groupe créé par le hasard des rencontres sur un terrain d’art. Aicha Barry et Mariam Tall étaient en effet au cartel, une structure d’administration et de gestion de compagnies de théâtre au Burkina en 2011,  pour se perfectionner au jeu d’acteur.

Elles se sont découvertes l’une, l’autre,  une autre passion, la musique. Les amies d’un jour, devenues sœurs,  décident de valoriser la culture peul  dans leurs chansons et l’art vestimentaire.

Déterminées à se faire une place et à défendre la culture peul à l’image de leurs devanciers, elles reviennent sur le marché du disque avec un maxi de 4 titres intitulé « Maasogo » après leur premier album de 6 titres « Inna » à forte sonorités traditionnelles avec le « Kundé», la flute et la calebasse comme instruments.

Le titre « maasogo » met en exergue un autre pas de danse peul peu connu du public que « Batal Pulaaku » met en valeur. On y trouve aussi le titre « Teddengal », qui est une invite au respect des règles qui régissent la société. «Neeba » parle des valeurs qui doivent être le socle de notre société notamment la sociabilité, le pardon et le titre « Batal chérie » de l’amour qui résiste à la distance.

« Nous composons nos chansons ensemble et jugeons de ce qui est bon ou pas parce que nous voulons que nos chansons soient des conseils pour la jeunesse », dit Aicha Barry. D’ores et déjà, « Batal pulaaku » a déjà des voyages  en vue sur le Niger et au Mali.

Revelyn SOME

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre