BEPC 2016 : Les résultats du premier tour font grise mine dans deux jurys à Bobo

1043 3

Les résultats du BEPC session 2016 au Burkina Faso ont été proclamés dans la plupart des jurys ce jour jeudi 9 juin 2016. A Bobo-Dioulasso, les résultats du premier tour de quelques jurys sont à moins de 10% de taux réussite. A  cet effet, certains professeurs se demandent s’il n’est pas nécessaire de repenser le système éducatif afin d’accroitre la réussite dans les années à venir.

Plus de pleurs que de rires. Tel était le constat dans des jurys lors de la proclamation des résultats du premier tour du BEPC 2016 à Bobo-Dioulasso. Cela montre que le niveau de l’éducation burkinabè a baissé, laisse entendre le vice-président du jury 35 de Bobo-Dioulasso, le professeur de philosophie Ahmed Tientéga Pablo. Le jury 34 a, sur 369 candidats, obtenu 35 admis et 111 candidats sont au second tour.

 «Quand on a moins de 10% de réussite à un examen, ça veut dire beaucoup de choses » a-t-il ajouté. Dans son jury, en effet, sur 447 candidats sur la ligne de départ, 37  sont arrivés au premier tour et 143 sont admissibles au second tour.

Ainsi, il a demandé de situer les responsabilités surtout au niveau du système. Car, il ne faut pas remettre en cause les enfants,  mais c’est le système qui est à revoir.

« C’est (au niveau de) l’enseignement de base qu’il faut remettre les choses en place, continue-t-il. Parce que ce sont des choses qui se répercutent. Quand on voit des enfants qui ne peuvent pas accorder les verbes, ni des noms, c’est compliqué ».

Il a proposé que les autorités acceptent que les enseignants forment bien les enfants pour qu’en classe de 3e, ils ne connaissent pas des lacunes.

« A la dictée donnée à l’examen, certains élèves de CM2 peuvent avoir la moyenne. Parce qu’elle n’était pas compliquée et comptait à peine 10 lignes », dit-il, révélant que la note zéro était la plus répandue.

Amadou Diabaté, admis au BEPC 2016, est à son troisième. Mais cette année, dit-il, « je sentais que c’était la fin car je me suis beaucoup donné et Dieu merci, ça a marché »

Par ailleurs, il a encouragé ceux qui sont admissibles à se donner à fond pour être admis au second tour,  prévu pour le samedi 11 juin 2016.

Ousmane TRAORE

Correspondant Burkina 24 à Bobo-Dioulasso



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *