Burkina : Lassina Zerbo honoré par le Chili

242 0

Le 13 juin 2016, s’est tenue à Vienne, en Autriche, une réunion ministérielle, en prélude à la 46ème session de la Commission préparatoire de l’Organisation du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (OTICE), à laquelle le Burkina Faso a pris part avec une délégation conduite par Son Excellence Monsieur Alpha BARRY, Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération et des Burkinabè de l’Extérieur.

Cette rencontre ministérielle, qui s’inscrit dans le cadre de la commémoration du 20ème anniversaire de l’ouverture à signature du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (TICE), a été une excellente opportunité pour les Ministres et Hauts Représentants des Etats signataires, d’évaluer les vingt années d’existence de ce Traité et de discuter des solutions à envisager pour son entrée en vigueur.

Dans la déclaration qu’il a prononcée, le Ministre BARRY a d’abord salué le travail remarquable effectué par le Secrétaire exécutif, le Docteur Lassina ZERBO, ainsi que par ses prédécesseurs, et qui a permis au Traité de d’enregistrer des avancées depuis vingt ans. A cet égard, il s’est félicité des nombreux acquis engrangés par la Commission préparatoire dans le domaine du désarmement et de la non-prolifération nucléaires, à travers notamment la fiabilité du Système de Surveillance International, l’efficacité du Centre International de Données, et la productivité du Réseau de Communication des informations.

Toutefois, il a, à l’instar des autres Ministres, déploré le fait que le Traité ne soit toujours pas entré en vigueur. Dès lors, il a exhorté la communauté internationale à plus d’efforts, afin non seulement de consolider les résultats déjà obtenus, mais aussi et surtout, de donner au Traité la plénitude de ses moyens. Il a particulièrement invité les Etats qui ne l’ont pas encore fait, à ratifier le Traité dans les plus brefs délais.

En marge des travaux, le Ministre a également participé à une table ronde de haut niveau sur le thème : « Relever les défis en obtenant les signatures et les ratifications nécessaires à l’entrée en vigueur du Traité ».

Il y a rappelé que le Burkina Faso avait toujours inscrit au cœur de sa politique extérieure et de son action diplomatique, la promotion de la paix et de la sécurité, que le développement durable auquel le pays aspire était tributaire de celles-ci, et que par conséquent, le Burkina Faso souscrivait pleinement à toute action pouvant faciliter l’entrée en vigueur urgente du TICE et son universalisation.

Toujours en marge des travaux de la réunion ministérielle, Monsieur Alpha BARRY a été reçu en audience par Monsieur Yukiya AMANO, Directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA). Les échanges ont porté sur le renforcement de la coopération technique entre le Burkina Faso et l’Agence, notamment dans les domaines de la lutte contre le cancer, de l’application des technologies nucléaires à l’agriculture, et de l’agro-foresterie.

Le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération et des Burkinabè de l’Extérieur, a, en outre, pris part à la cérémonie de décoration de notre compatriote, le Docteur Lassina ZERBO, Secrétaire exécutif de l’OTICE, qui a été élevé au rang de Grand-Croix du mérite par le gouvernement du Chili. L’insigne, symbole de la reconnaissance du leadership avéré et de l’engagement du Docteur ZERBO en faveur du désarmement et de la non-prolifération nucléaires, lui a été remis par le Chef de la délégation chilienne, Monsieur Alfredo LABBE.

Cette haute distinction accordée à un fils du Burkina Faso par le Chili honore à plus d’un titre, le peuple burkinabè tout entier.

Le Ministre Alpha BARRY, après avoir remercié le Chef de la délégation chilienne, a saisi l’opportunité pour exprimer au Docteur Lassina ZERBO, l’appui constant du gouvernement du Burkina Faso dans l’accomplissement de sa mission.

En rappel, la Commission préparatoire de l’OTICE a pour mandat de détecter toute explosion ou essai nucléaire sur la planète et d’en faire part aux pays signataires, afin que des mesures idoines soient prises pour empêcher d’une part les puissances nucléaires actuelles de poursuivre leurs essais, d’autre part les Etats ne disposant pas de l’arme atomique de s’en doter.

Ambassade/Mission permanente du Burkina Faso à Vienne

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre