Passage à la TNT au Burkina : « Pas besoin de changer de poste téléviseur »

593 0

Bientôt grâce à des émetteurs numériques installés au Burkina, la population pourra recevoir gratuitement jusqu’à 20 chaînes nationales et éventuellement des chaînes locales, a annoncé ce mercredi 15 juin 2016 à Ouagadougou, la Directrice générale de la Société burkinabè de télédiffusion (SBT), Kadidia S. Savadogo. Elle a organisé une rencontre de prise de contact avec les correspondants-Télévision Numérique Terrestre délégués dans les différents organes de presse.

Pour « insuffisance de moyens financiers », le Burkina n’a pas pu respecter la date butoir du passage de la télévision analogique à la télévision numérique de terre (TNT) fixée auparavant au 17 juin 2015 par l’Union internationale des télécommunications (UIT) depuis 2006.

Ce virage numérique coûterait la bagatelle de 40 milliards F CFA au Burkina. Mais le pays ne semble pas se laisser faire même si le Gouvernement de Transition, malgré des efforts, n’a pas pu honorer cette transition numérique.

Selon la Directrice de la Société burkinabè de télédiffusion, Kadidia S. Savadogo, le dispositif institutionnel et juridique mis en place, les défis technologiques (l’adaptation des chaines de télévision au nouveau dispositif de diffusion, l’accompagnement des populations dans l’adaptation de leurs postes télé et antennes à la TNT, etc.) ne sont pas insurmontables.

« Beaucoup de choses se font, rassurez-vous », dit-elle. La SBT, en tant que société d’Etat, joue le rôle d’opérateur de diffusion. Le processus de déploiement de la TNT est donc repris sur l’ensemble du territoire national, comme l’avait annoncé le Premier ministre dans son discours de politique générale, le 5 février 2016.

La Directrice générale de la Société burkinabè de télédiffusion (SBT), Kadidia S. Savadogo.
La Directrice générale de la Société burkinabè de télédiffusion (SBT), Kadidia S. Savadogo.

Quelques avantages de la TNT…

Avec la TNT et la RNT (Radio numérique terrestre), normalement, il n’est plus possible pour aucune chaîne aussi bien publique que privée de diffuser son programme en mode terrestre de façon autonome. Toutes les chaînes de télévision, éditeurs de services ou de programmes, seront multiplexées et gérés par la SBT.

En fait, la TNT offre, entre autres, la diffusion de plusieurs chaînes TV (un bouquet d’au moins 18 chaînes gratuites sur une seule fréquence), une meilleure qualité d’image et de son (l’image n’est plus parasitée ou neigeuse), un accès à la haute définition (HD), des services interactifs (vidéos à la demande, guide électronique des programmes, Catch up TV, Sous-titrage, Commandes et achats en ligne, etc.).

Alors que la diffusion en analogique nécessite une bande de fréquence large pour le transport des signaux et exige une fréquence par chaîne. L’arrêt de la diffusion analogique permettra surtout de libérer des fréquences pour d’autres usages à valeur ajoutée (Internet mobile à haut débit, applications de nouvelles générations). C’est ce que les spécialistes appellent le dividende numérique.

Rencontre de prise de contact avec les correspondants-TNT.
Rencontre de prise de contact avec les correspondants-TNT.

La TNT passera toujours par les ondes recevables sur l’antenne râteau disposé sur le toit de la maison, mais de façon numérique. Le Burkina, à l’instar des autres pays de la Sous-Région, a opté pour la norme de compression MPEG-4 AVC et la norme de diffusion DVB-T2.

« Tous les postes téléviseurs avec écrans LED ou LCD, sans tuner en vente sur le marché, ne respectent pas forcément les normes précitées », prévient Kadidia Savadogo. Mais à défaut d’une TV TNT intégrée, il suffit de se procurer un adaptateur DVB-T2 / MPEG-4 AVC et de le brancher entre l’antenne et la TV. « Pas besoin de changer de poste téléviseur », conclut-elle.

Noufou KINDO

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *