Crise du lycée de Gounghin : 4 élèves pourraient écoper d’exclusion définitive

751 0

Les élèves impliqués dans la crise qui a secoué le lycée départemental de Gounghin,  commune rurale située à une trentaine de Koupéla, ont été traduits devant un conseil de discipline ce 17 juin à Tenkodogo. C’est une commission de conseil de discipline ad-hoc composée de professeurs, du personnel de l’administration scolaire et des représentants des élèves tous de Koupéla,  qui a statué sur leur sort.

Sur cinq élèves convoqués pour ce conseil, trois ont répondu présents. Pour les deux autres, le conseil a statué à défaut. Ce conseil de discipline déporté à Tenkodogo s’est tenu hors du centre-ville, au Collège d’enseignement technique et de formation professionnelle/ Princesse Yennega, sous haute surveillance des éléments de la Compagnie républicaine de sécurité(CRS).

Les travaux dirigés par Mahamadi Guébré, par ailleurs proviseur du lycée de Kourita de Koupéla, ont duré de 9h jusqu’aux environs de 14h.

A l’issue de l’examen des rapports, aussi bien des plaignants que des supposés coupables, suivi des débats, le conseil a proposé à la hiérarchie pour « étude et validation quatre cas d’exclusion définitive du lycée de Gounghin avec notification dans le dossier scolaire, et un cas d’exclusion temporaire de 15 jours accompagnée de la mention blâme à notifier dans le dossier ».

 Selon  Mahamadi Guébré, les travaux de ce conseil de discipline n’ont rien à voir avec la procédure judiciaire sur le problème de Gounghin. Les conclusions définitives interviendront après l’étude du procès-verbal par la hiérarchie. La commission a été mise en place le 27 mai 2016 sur arrêté n°2016-0064-MENA pour statuer sur tous les cas d’indiscipline allant de la période du 4 avril au 17 mai 2016.

En rappel, c’est en mi-mai dernier que les élèves de ce lycée ont séquestré leurs enseignants et brûlé leurs engins. Le bilan enregistré était de trois motos enflammées, des bureaux des enseignants saccagés, etc. Parmi les motos incendiées, il y a celles des premiers responsables de l’établissement : le proviseur, Sayouba Dindané, du censeur,  Saïdou Kaboré et du conseiller d’éducation, Nobila Ouédraogo.

Martin OUEDRAOGO

Correspondant de Burkina24 à Tenkodogo



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *