Bobo-Dioulasso : Le défi que se lance Bourahima Sanou

560 0

Le maire central de Bobo-Dioulasso, la capitale économique du Burkina Faso, est connu. Le remplaçant de Salia Sanou, du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) débarqué pendant l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, est Bourahima Sanou, candidat du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP).


Extrait du discours du nouveau maire

Burkina24


Il a été élu avec 132 sur 205 voix. Quant à son adversaire, Ibrahim Sanou, secrétaire provincial du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) section Houet, candidat du Chef de file de l’opposition politique, il a recueilli 72 voix.  C’était le lundi 20 juin 2016 à la chambre de commerce de Bobo-Dioulasso.

Pour cette première manche de la recherche de leadership pour le développement communal, les 205 conseillers ont finalement placé leur confiance au MPP. Le nouveau maire a affirmé vouloir travailler pour que tous les habitants de la ville se donnent la main pour relever le défi de la cohésion sociale et nationale.

Il a invité l’ensemble du conseil municipal à s’engage. « Partout on crie qu’à Bobo-Dioulasso, ça ne bouge pas. C’est un défi pour nous et l’ensemble de conseil municipal de s’engager à cela et c’est cet esprit même qui s’est traduit avec ces élections, il n’y a pas eu de bagarres car nous venons pour travailler », a-t-il déclaré.

Son souhait aussi va à l’endroit du développement participatif : « Nous allons faire un développement participatif. Par exemple, s’il faut faire l’assainissement il faut le faire avec la population, donc nous demandons l’adhésion de cette population ».

La réhabilitation de la mairie n’est pas prioritaire.   A l’entendre sur la réhabilitation de la mairie centrale saccagée lors de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, Bourahima Sanou a affirmé que ce n’est pas une priorité.

Selon lui, le maire doit travailler sur le terrain et il pense occuper les locaux de la délégation spéciale. « Nous allons occuper ces locaux en attendant de voir clair. Si nous avons un petit bureau pour signer des dossiers et les étudier, le reste ce n’est pas un problème. La mairie n’est pas une priorité, nous allons travailler à autre chose  et la mairie viendra après ».

Ousmane TRAORE

Correspondant Burkina 24 à Bobo-Dioulasso


La composition du Conseil municipal

Maire central : Bourahima Fabéré Sanou (MPP)

1er adjoint au maire : Martin Coulibaly (MPP)

2e adjoint au maire : Madeleine Bony/Konaté (MPP)

3e adjoint au maire : Eveline Toé/Yaméogo (MPP)

4e adjoint au maire : Alain Sanou (NTD)

Commission  Finances : Ibrahim Traoré (MPP)

Commission affaires générales et institutionnelles : Abdoul Aziz Sana (MPP)

Commission environnement : Lassina Sanou (MPP)

Commission aménagement : Léonard Sanou (MPP)



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *