Investissements directs étrangers : L’Afrique à la traîne

829 0

Le rapport sur les investissements directs étrangers (IDE) publié par la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED) a fait le point des IDE de 2015 à travers le monde.

Aucun pays africain ne figure dans le top 20 des pays bénéficiaires des investissements directs étrangers. Globalement, les IDE à destination de l’Afrique ont d’ailleurs baissé de 7% à seulement 54 milliards $.

La répartition des investissements sur le continent reste très disparate. Avec 5,8 milliards $, l’Afrique centrale a perdu 36% d’investissements directs étrangers, en raison principalement de la baisse des investissements dans des pays comme la République Démocratique du Congo, frappé par la baisse des cours du cuivre, et une remontée de l’insécurité.

L’Afrique de l’ouest, a connu un baisse de 18% à 9,6 milliards $. Ce qui est à mettre en liaison avec le repli des investissements au Nigéria. La première économie d’Afrique souffre de la baisse des prix du pétrole. Il y a  aussi eu la décision du gouvernement Buhari de maintenir le naira (monnaie locale), à un niveau artificiellement élevé, ce qui a provoqué des retraits ou de l’incertitude chez les investisseurs, selon les cas.

L’Afrique australe a atteint 17,9 milliards $, tirée par l’Angola, qui a capturé un volume record de 8,7 milliards $. L’Afrique du Sud a enregistré 1,8 milliard $, soit le niveau le plus bas des dix dernières années. Des performances économiques tièdes, une baisse des prix des matières premières minières, et la hausse des coûts de l’énergie, ont fait chuter les IDE.

L’Afrique de l’est a attiré 7,8 milliards $ en baisse de 2%, malgré la performance record du Kenya qui a attiré 1,4 milliard $.

Le dynamisme de l’Egypte, a permis à l’Afrique du nord de connaître la meilleure performance de la région Afrique, en captant des IDE de 12,6 milliards $, un chiffre en hausse de 9%.

Au plan mondial, en tête du classement, on retrouve les Etats-Unis d’Amérique, qui avec 380 milliards $, ont réalisé un bond de 255%, et laisse leur troisième place de 2014 à la Chine qui n’a attiré que 175 milliards $ d’IDE.

Par ailleurs, les investissements étrangers en partance de l’Afrique ont chuté de 25%, à 11,3 milliards $.

Les perspectives semblent légèrement bonnes pour l’Afrique de 2016, avec de nouveaux projets en gestation chez divers investisseurs et dans certaines régions dont l’Afrique centrale, l’Afrique australe, l’Afrique du nord.

Stéphane Bourgou

Burkina24

Source : agenceecofin



Article similaire

Burkina : La diaspora est à Ouaga

Posté par - 11/07/2018 0
Plus de dix millions de Burkinabè vivent à l’extérieur, selon les estimations des représentations diplomatiques et postes consulaires burkinabè dans…

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *