Ministère de la solidarité nationale: Le SYNAPAS donne de la voix

503 0

Dans cette déclaration, le Syndicat Autonome du Personnel de l’Action Sociale (SYNAPAS) se prononce sur la situation qui prévaut au ministre en charge de la femme, de la solidarité nationale et de la famille.

Le Syndicat Autonome du Personnel de l’Action Sociale (SYNAPAS) par la présente déclaration s’insurge contre l’insistance des premiers responsables  à installer un climat délétère de travail au sein du département en charge de Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille (MFSNF).

 En rappel, c’est suite aux nominations en conseil de ministre en date du 27 avril 2016 de certaines personnes dont les qualifications et le profil ont suscité un émoi du personnel que le SYNAPAS en accord avec le comité CGTB de l’ex Ministère de la Promotion de la  Femme et du Genre, attiraient l’attention du Ministre sur l’inopportunité de telles pratiques surtout au lendemain de l’insurrection populaire.

Conscients donc des conséquences que cette situation pourrait engendrer, le Bureau National du SYNAPAS a réitéré sa crainte quant à une réelle détérioration du climat social lors de la rencontre initiée le mercredi 11 mai 2016. Cette rencontre dont le SYNAPAS avait fondé à priori l’espoir de trouver  des solutions palliatives à l’ensemble des préoccupations soulevées, s’est plutôt transformée en une série de plaidoiries des représentants de la délégation ministérielle.

 Le SYNAPAS du reste, a proposé le relèvement de leurs fonctions les personnes décriées et en  mettant en garde les interlocuteurs du jour sur la tournure des évènements (remous sociaux) si toutefois la situation restait à l’état.

 L’évolution des choses nous a donné raison (manifestation d’un saut d’humeur général au sein du personnel). Comme on peut le constater, la nomination des quatre (4) personnes est à l’origine du désamour et de la tension entretenue ces derniers temps dans la maison commune.

Et manifestement, aucune initiative sincère n’est envisagée pour redonner confiance et stimuler les travailleurs dans leurs tâches quotidiennes d’où un doute sur une volonté réelle de gérer avec diligence les préoccupations posées par le personnel à travers leur organisation syndicale.

Le contexte sociopolitique doit plus que jamais inspirer l’autorité. Le Bureau National du SYNAPAS tient pour seul responsable Madame le Ministre de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille sur l’état de dégradation progressive du climat social.

 Afin donc de récréer les véritables conditions de travail et d’apaisement, le SYNAPAS exige :

  • le relèvement sans condition de leurs fonctions respectives des personnes ci-après:

    -La Directrice Générale de l’Autonomisation des Femmes (DGAF) ;

    – Le Secrétaire Permanent du Conseil National de Secours d’Urgence et de Réhabilitation (SP/CONASUR) ;

    -Le Secrétaire Permanent du Conseil National de Lutte contre la Pratique de l’Excision (SP /CNLPE) ;

    -La Directrice Régionale de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille du Nord  (DRFSNF/N).

  • L’effectivité des rencontres périodiques annoncées lors de la rencontre de prise de contact
  • La valorisation et la promotion des compétences du MFSNF
  • L’arrêt de la liquidation du MFSNF par l’arrivée massive d’allogènes au sein du département
  • des réponses appropriées et à la hauteur des attentes de l’ensemble du personnel du Ministère de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille.

A l’ensemble du personnel du Ministère, le Bureau National du SYNAPAS vous invite à rester vigilant et mobilisé pour tout mot d’ordre afin d’instaurer une réelle valorisation des compétences et partant de meilleures conditions de travail.

Notre Engagement est Notre Force ! Notre Détermination est Notre Victoire !

 Pour le Bureau National/

Le Secrétaire Général

Sébastien OUEDRAOGO



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *