Les MADIGO : Les bars, maquis, hôtels et restaurants à l’honneur

352 0

La 3ème édition des « MADIGO », récompensant les meilleurs acteurs de divertissement et de la gastronomie de Ouagadougou, a été lancée ce lundi 27 juin 2016. Une conférence de presse a été donnée à cet effet à Ouagadougou  pour donner de plus amples informations sur l’évènement.

Les MADIGO (Meilleurs Acteurs de Divertissement et de la Gastronomie de Ouagadougou) est un concept socio-culturel,  selon le promoteur Serge Ekra, qui  au cours d’une soirée, récompense des espaces de divertissement de la ville de Ouagadougou.

11 prix sont décernés pour l’occasion au meilleur maquis, au meilleur restaurant, au meilleur bar climatisé, au  meilleur hôtel, au meilleur espace spécialisé, meilleur manager, meilleur disc joker, au meilleur évènement de divertissement, entre autres.

Près de 8000 points de divertissement ont été repérés à Ouagadougou, selon les dires toujours du promoteur, et seront passés  au peigne fin par le comité d’organisation avant d’être jugés par le public.

« Pour choisir les lauréats, on a une période d’observation pendant laquelle n’importe qui peut nous signaler un espace qu’il juge bon pour rentrer dans notre vision.

 La 2e  phase, celle des investigations où on forme un comité qui visitera ces espaces afin de s’assurer qu’ils répondent aux critères et à la fin, la phase de sélection des nominés par le commissariat général. La dernière phase, celle qui désigne les lauréats s’effectuera par les votes du public sur Facebook », explique Serge Ekra.

L’objectif visé par cet évènement, ajoute-t-il, est de «reconnaître le travail abattu par ces acteurs, susciter de la concurrence entre eux, les inciter à communiquer sur les médias afin d’augmenter leurs chiffres d’affaires ».

Comme innovation, un village sera dressé pour l’occasion au CENASA où les acteurs se retrouveront.

Revelyn SOME

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre