Manifestation pro-Koglweogo : Course poursuite à Zongo

230 5

Le samedi 25 juin 2016, à Zongo, un des quartiers de Ouagadougou, des affrontements ont eu lieu entre des Koglweogo et des jeunes. Ceux-ci ont délogé le groupe d’auto défense et certains ont même été interpellés et gardés par la Police. Le mardi 28 juin 2016, des jeunes qui se reclament de Zongo ont bloqué la nationale n°1, route de Bobo-Dioulasso pour « exiger la libération » des Koglweogo interpellés.

« Nous on peut dire que c’est politique. Ils ont dit que c’est la population de Zongo qui s’est levée contre les Koglweogo alors que c’est la population de Tampouy, Rimkièta », voici le témoignage d’un jeune qui se réclame du quartier Zongo. Selon ce dernier, les affrontements qui ont eu lieu le samedi 25 juin 2016 à Zongo n’étaient pas le fait des jeunes de son quartier.

Sortis en nombre ce mardi 28 juin 2016, des jeunes qui se réclament de Zongo ont, à l’aide de grosses pierres et de tables, barricadé la route nationale n°1, route de Bobo-Dioulasso avec pour principale revendication, la libération des Koglweogo interpellés à Zongo.

Créant une longue file d’attente, il a fallu l’intervention de la Police nationale pour les déloger. Elle est arrivée entre « 8h 30-9h », confie une source sécuritaire. C’est à coup de gaz lacrymogène que les manifestants ont été délogés, cela accompagné de course poursuite.

« Des leaders ont été interpellés », indique toujours la source sans les dénombrer ni indiquer la suite qui sera donnée à ces interpellations. Très remontés avant l’arrivée de la police, les manifestants réclamaient, en sus de la libération des Koglweogo de Zongo, l’installation du groupe d’auto-défense dans leur quartier.

Des propos hostiles à l’endroit du ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure, Simon Compaoré, ont été proférés par les manifestants, qui ont trouvé  à redire sur sa gestion du département de la sécurité.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24


1

2

3

4

5

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre