Terrorisme : Deux Burkinabè « endoctrinés et radicalisés » arrêtés

910 0

Indépendamment des enquêtes sur les attaques terroristes au Burkina, le ministre de la sécurité intérieure, Simon Compaoré a informé ce jeudi 30 juin 2016 de l’arrestation de deux Burkinabè qui ambitionnaient créer un groupe terroriste au Burkina.  


Le Colonel Ouédraogo explique

Burkina24


Ces deux Burkinabè ont été arrêtés par les forces de sécurité et déférées depuis 2015. Selon le ministre de la sécurité intérieure, Simon Compaoré, ces personnes « ont fortement été endoctrinés et radicalisés et sont membres d’un groupe de terroristes dont l’objectif étaient d’installer une Katiba au Burkina, c’est-à-dire un groupe de terroristes ».

A en croire le ministre, ils ont été appréhendés avec une forte somme d’argent, une ceinture d’explosifs et des grenades. « Les deux sont en prison et les enquêtes se poursuivent », note-t-il. Dans la même lancée, le Colonel Alain Serges Ouédraogo, Chef d’Etat-major adjoint de la Gendarmerie, informe que ce sont des jeunes âgés de la trentaine.

Et de poursuivre : ils « ont été formés au Niger par des Emirs dont un de leurs patrons spirituels est un Burkinabè du nom de Cheik Ibrahim. Après, ils ont migré à Tombouctou pour continuer leur formation et ils ont participé à beaucoup d’actions djihadistes et contre la MINUSMA ».

Ces deux personnes, selon toujours le Colonel Alain Serges Ouédraogo étaient venus au Burkina « pour voir comment être les éléments avancés  pour créer une Katiba, pour appliquer la charia. Malheureusement, ils sont très endoctrinés et radicalisés », regrette-t-il.  

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24



Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *