Bolloré Transport et Logistics pour de nouvelles ambitions

681 0

Bolloré africa logistics change de dénomination. Le nouvel label se nomme désormais Bolloré Transport et Logistics et a été officialisé ce jeudi 30 juin 2016 à Ouagadougou.

Bolloré africa logistics est devenu désormais Bolloré Transport et logistics. Trois raisons principales sous-tendent ce changement de dénomination, ont indiqué les premiers responsables de cette corporation, réunis à Ouagadougou ce jeudi 30 juin 2016, pour le lancement officiel de la marque.

Il s’agit, selon le Directeur général pays de Bolloré transport et logistics (BTL), Seydou Diakité,  « de rassembler tous les métiers assurés par le groupe Bolloré à travers le monde, donner une empreinte mondiale à l’organisation et offrir une solution plus complète pour mieux répondre aux attentes du client ».

Cette mutation, a-t-il dit, est une initiative de Cyrille Bolloré qui a hérité, en 2015, de l’entreprise familiale, dirigée depuis 1981 par son paternel Vincent Bolloré.

Pour le président du conseil d’administration de BTL, Lassiné Diawara,  la mise en commun des quatre métiers de Groupe, à savoir Bolloré Ports, Bolloré Logistics, Bolloré Railways et Bolloré Synergie, permettra, certes, « de créer une synergie d’actions », mais  elle propulsera également l’organisation, « aujourd’hui dans le Top 10, vers le Top 5 ».

Le PCA Lassiné Diawara : ''Ce nouveau label va donner une visibilité et permettre une synergie d'action du groupe Bolloré''
Le PCA Lassiné Diawara : ”Ce nouveau label va donner une visibilité et permettre une synergie d’actions du groupe Bolloré”

En termes d’investissements, a rappelé le directeur pays de BTL, Bolloré transport et logistics, est présente dans 155 pays dont 50 en Afrique  avec un chiffre d’affaire évalué en 2015 à  10,824 milliards d’Euro. L’entreprise emploie, par ailleurs, 36 000 collaborateurs parmi lesquels 24 000 sont en Afrique.

Au Burkina Faso, en particulier, Bolloré transport et logistics compte 480 travailleurs et collaborateurs, toujours selon Seydou Diakité, et elle soutient de nombreuses sociétés de gardiennage, de livraison et de manutention.

A l’échelle macro, elle permet, ajoute Lassiné Diawara, de booster l’économie du pays et de limiter « les difficultés liées à son enclavement en favorisant ses importations et ses exportations ».

Dans les jours prochains, en plus de l’accompagnement qu’elle prévoie pour la Société nationale Burkinabè des hydrocarbures (SONABHY) « dans l’accroissement de ses capacités d’entreposage »,  l’entreprise compte s’investir dans la construction des infrastructures de spectacles au Burkina Faso ainsi que dans d’autres pays, a  aussi fait savoir Seydou Diakité.

Mamady Zango

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre