Sécurisation du territoire: Houndé a de nouveau accès aux services de Police

352 0

Après deux longues années d’absence, la Police Nationale est de retour à Houndé. La réouverture du Commissariat a eu lieu ce lundi 4 juillet 2016 par le ministre de la sécurité intérieure Simon Compaoré, qui n’a pas manqué d’interpeller les populations quant à la nécessité de veiller à ce que les incidents ayant mené à la fermeture ne se reproduisent plus.

« Plus jamais ça dans la ville de Houndé », a asséné le ministre de la sécurité intérieure, Simon Compaoré, qui a déploré les violences qui ont conduit au départ de la police de la ville, selon un communiqué du département communication du ministère de la sécurité.  Il dit fonder l’espoir que la population a tiré les enseignements « nécessaires » de la situation avant de l’inviter à collaborer franchement et sincèrement avec les forces de défense et de sécurité.

Simon Compaoré saluant le personnel du commissariat rénové - © DCPM MATDSI
Simon Compaoré saluant le personnel du commissariat rénové – © DCPM MATDSI

Le service sera assuré par une vingtaine d’éléments en attendant le déploiement progressif, promis par Lazare Tarpaga, directeur général de la Police nationale, selon toujours le communiqué. « Avec un effectif de 24 personnes, nous envisageons à terme une quarantaine », a déclaré le directeur. Il a invité le nouveau directeur provincial à « cultiver le goût de la victoire collective ».

Et le ministre de rassurer la population quant au redéploiement de policiers. « La Police nationale, a dit Simon Compaoré, est de retour pour servir et non seulement servir. Elle est de retour pour assurer la sécurité des populations de la zone et de leurs biens ».

En rappel, des manifestants voulaient lyncher le 30 juillet 2014 deux dames arrêtées suite à des accusations d’enlèvement d’enfants. Ils s’en sont pris au commissariat et devant le refus des policiers de leur livrer les prévenues, ils ont procédé à l’incendie des locaux. Le commissariat dont la réfection venait d’avoir lieu, la documentation, des armes ainsi que le parking contenant des engins des policiers sont partis en fumée.

Le nouveau visage du service de police de Houndé - © DCPM MATDSI
Le nouveau visage du service de police de Houndé – © DCPM MATDSI

Cette deuxième et nouvelle réfection a coûté la somme de plus de huit millions de  F CFA au contribuable burkinabè, à la population de Houndé et à la société minière Houndé Gold.

Synthèse de Oui Koueta

Burkina24

Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre