Fête de Ramadan à Nouna : Le CERFI solidaire des personnes nécessiteuses

534 0

Les musulmans du Burkina et ailleurs dans le monde commémorent bientôt la fête du Ramadan, marquant la fin d’un mois de jeûne.  A l’orée de cette célébration, le Cercle d’étude, de recherche et de formation islamique (CERFI)/Kossi,  a rendu visite le lundi 4 juillet 2016 aux pensionnaires de la cour de solidarité, avec les mains chargées d’une importante quantité de riz.

Pour  Adama Compaoré, secrétaire général du CERFI/Kossi,  c’est pour couronner le mois béni de ramadan que sa structure a décidé de poser cet acte à l’endroit de personnes qui sont dans le besoin. « Ce don permettra aux bénéficiaires de mettre quelque chose sous la dent le jour de la fête qui est un moment de prière et de partage », a estimé M. Compaoré.

Ces vivres ont été remis en présence d’Abou Drabo et de Mahamadou Ousséré en service à la direction provinciale de la femme, de la solidarité nationale et de la famille. Ils ont exprimé toute leur reconnaissance au CERFI pour ce geste. De même que les bénéficiaires qui disent n’attendre que de l’aide pour leur survie.

La cour de solidarité a été créée dans les années 84 sur initiative du président Thomas Sankara qui voulait lutter contre la mendicité des personnes nécessiteuses et vulnérables. Devant au départ abriter des personnes handicapées visuelles, cette cour accueille toute personne en difficulté ou  en perte de relation sociale.

A ce jour,  la cour de solidarité de Nouna compte une soixantaine de pensionnaires et sous la houlette du service de l’action sociale, ils bénéficient de formations en activités génératrices de revenus.

Merveille KAPIDGOU

Correspondant de Burkina24 à Nouna



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *