Aid El Fitr à Nouna : La noyade d’un enfant gâche la fête

Au secteur 3 de Nouna, précisément au quartier Bakaribougou, la joie de la fête du ramadan ce mercredi 06 juillet 2016 a été de très courte durée. La mort par noyade d’un garçonnet de trois ans, a plongé la grande famille Ouédraogo et tout l’entourage dans l’émoi et la consternation.

C’est aux environs de 10h, juste après la grande prière que le drame s’est produit. Alors que la mère de l’infortuné s’attelait à offrir à la famille un repas digne d’un jour de fête, elle constate l’absence de son enfant.

Les deux camarades de son âge avec qui le petit Boukary était allé jouer étaient pourtant de retour. Les recherches dans les cours voisines sont restées vaines. L’angoisse de la jeune maman s’enfle et l’inquiétude est généralisée dans le quartier.

C’est alors que de  l’autre côté de la cour, Ali,  le père, va faire une découverte des plus macabres : le corps sans vie de son  fils (son premier fils) baigne dans une fosse septique d’une profondeur d’environ 3 mètres, remplie d’eau. Ses cris de détresse se mêlent à ceux de son épouse qui s’aperçoit elle aussi de l’horreur.

Après les constatations d’usage de la police et du service de la santé, il a été procédé à l’inhumation du petit Boukary. Mais comment le gamin s’est t-il retrouvé dans la fosse septique ? Personne ne le saura dire pour le moment.

A Nouna les fosses septiques à ciel ouvert constituent un danger public. Au moins un enfant se noie chaque année dans ces fosses,  selon Salif Ouédraogo du service de la promotion santé au district sanitaire de Nouna.

Merveille KAPIDGOU

Pour Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page