Arrondissement 4 de Ouaga : Le tribunal administratif annule l’élection du maire Bonkoungou

447 0

Le tribunal administratif de Ouagadougou a décidé d’annuler l’élection d’Anatole Bonkoungou (candidat du parti ODT) au poste de maire de l’arrondissement 4 pour non atteinte du quorum. Le maire a été élu par 9 conseillers sur 20, les autres ayant refusé de prendre part au vote.

Elu le 28 juin 2016 par moins de la moitié des conseillers de l’arrondissement, l’élection d’Anatole Bonkoungou a été annulée sur décision du tribunal administratif pour non atteinte du quorum lors de ladite élection, a appris Burkina24. Joint au téléphone, le principal intéressé a affirmé avoir eu vent de cette information.

 « Oui, j’ai suivi », a-t-il répondu. Mais il se refuse de faire un commentaire à l’issue de cette décision judiciaire le concernant. Ainsi, dit-il, « je prends acte sans commentaire pour le moment ».

En rappel, des conseillers mécontents du parti allié du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) et du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) avaient refusé de prendre part à l’élection du maire. Election qui s’est déroulée sans eux.

Possible  vote avec le quorum. Mais joint au  téléphone dans la soirée du 7 juillet 2016, Oumar Sawadogo, l’un des conseillers abstentionnistes, élu sous la bannière de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), a indiqué qu’ils étaient dorénavant prêts à participer au vote. “Nous irons au vote”, a-t-il déclaré. “Comme il y a eu une décision de justice, la population sait à présent ce qui se tramait, continue-t-il.  Nous voulons un maire de notre choix et non un maire imposé”.

Selon lui toujours, les conseillers municipaux pourraient être convoqués à nouveau dans les semaines à venir pour un nouveau vote.

Anatole Bonkoungou avait qualifié d’incivisme le refus des conseillers municipaux de participer au scrutin. Au micro de Burkina24, il s’exprimait en ces termes: « l’incivisme, ce n’est pas seulement brûler le feu (tricolore, ndlr), ce n’est pas seulement brûler le goudron. Lorsque celui qui est appelé à être l’éclaireur, à orienter,  à être en fait la vitrine du développement local,  joue un rôle d’incivique ». Ce sont autant de questions que se posait le maire élu jusqu’à l’annulation.

Oui Koueta

Burkina24

Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *