« Hervé Ouattara a vendu la lutte du peuple pour s’enrichir » (Rahouf Bayiré)

276 3

Rahouf Bayiré, ex-coordonnateur du Collectif anti-référendum de l’arrondissement n°11 de Ouagadougou, aujourd’hui Citoyen africain pour la renaissance (CAR), était face à la presse le mardi 5 juillet 2016. Selon ses propos rapportés par notre confère de « Aujourd’hui au Faso », le président du CAR, Hervé Ouattara « s’est enrichi sous le dos » de l’organisation qu’il dirige.

Revenant sur les premières heures de la Transition, Rahouf Bayiré a indiqué lors de sa conférence de presse que le président du CAR, Hervé Ouattara s’est assigné une mission qui n’était pas la sienne. « Il rendait visite à des anciens ténors du régime Compaoré soi-disant pour des enquêtes », déclare Rahouf Bayiré.

Selon toujours ce dernier, la confirmation de la vente de la lutte a fait surface avec la visite de Eddie Komboigo, en son temps président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), ex parti au pouvoir. Celui-ci, dit-il, a remis une enveloppe au président du CAR mais qui n’a pas voulu dévoiler le contenu à ses camarades. Rahouf Bayiré affirme que Hervé Ouattara peut être traité comme un Blaise Compaoré bis.

Sur le putsch des 15 et 16 septembre 2015, l’ex-coordonnateur du CAR de l’arrondissement n°11 a indiqué que le président du CAR savait des choses pour avoir rencontré le général Gilbert Diendéré. « Je regrette d’avoir collaboré avec ce monsieur qui a vendu la lutte du peuple pour s’enrichir », a indiqué Rahouf Bayiré.

Burkina 24 a joint le président du CAR ce jeudi 7 juillet 2016 suite aux propos de Rahouf Bayiré. Hervé Ouattara consent à parler, mais pas maintenant. « Quand je serais prêt pour réagir, je vais vous appeler. Je vais vous revenir, ne vous en faites pas », a-t-il déclaré.

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre