Ali Bongo: “Est-ce que j’ai l’air d’un étranger ?”

578 2

Des leaders de l’opposition gabonaise ont organisé un meeting géant, le dimanche 10 juillet dernier. L’objectif visé étant d’obtenir l’invalidation de la candidature d’Ali Bongo.

24 heures avant l’organisation de ce meeting de l’opposition, Ali Bongo Ondimba avait déposé sa candidature à la présidentielle du 27 août prochain à la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap).

Il faudrait donc voir à travers ce meeting de ce dimanche 10 juillet dernier à Libreville, une riposte de l’opposition réunie au sein de la coalition dénommée l’Union Sacrée pour la Patrie (USP), coalition de l’opposition, pour qui Ali Bongo tenterait un “passage en force”.

Selon Pierre Claver Maganga Moussavou, le président du Parti social-démocrate (PSD), membre de cette coalition et candidat à la présidentielle gabonaise prochaine a expliqué que la constitution gabonaise autorisait chaque électeur concerné par une élection politique, à contester toute candidature qu’il jugerait illégale devant la commission électorale avant qu’elle ne soit rendue publique dans les conditions fixées par la loi.

“En l’espèce, les contestataires ont jusqu’au 15 juillet prochain pour porter leur protestation à la Cenap avant que celle-ci ne diffuse la liste finale des dossiers retenus”, explique notre source.

L’opposant Léon Paul Ongoulakia, pour sa part a émis une mise en garde au président du Cenap. “Que le président de la Cenap qui a reçu le dossier de l’imposteur sache que personne ne peut faire semblant de ne pas voir ce qui est fait. S’il fait semblant, il verra la détermination des Gabonais”, a-t-il averti.

Ali Bongo est accusé par son opposition et certains membres de sa famille d’avoir des affiliations étrangères car ayant été adopté par feu le Président Omar Bongo au Nigéria. Lors du dépôt de son dossier de candidature, le samedi 09 juillet dernier, devant ses partisans, Ali Bongo est revenu sur ces accusations. “Est-ce que j’ai l’air d’un étranger ? Est-ce que je viens d’ailleurs ?…Je ne viens pas d’un autre pays. Je suis Gabonais. Je suis là et je resterai là”, a-t-il lancé à sa sortie de la Cenap.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU-Burkina24

Source: Africanews avec AGENCES



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *