Inondation à l’hôpital Yalgado : Voici les mesures du ministère de la santé

513 2

Suite à la pluie du 10 juillet 2016 qui a causé une inondation à l’hôpital Yalgado Ouédraogo, des mesures ont été prises pour éviter que la situation ne se reproduise, a annoncé le ministre de la santé au cours de la conférence de presse qui s’est tenue ce mardi 12 juillet 2016. Il s’agit essentiellement de travaux de curetage des caniveaux à l’intérieur et aux abords de l’hôpital pour augmenter les possibilités d’évacuation des eaux de pluie.

L’hôpital Yalgado est  victime des eaux de pluie qui viennent de l’extérieur, a indiqué le ministre de la santé, Dr Smaïla Ouédraogo. Ce ne sont pas les eaux de pluie qui tombent à l’intérieur de l’hôpital qui sont source de l’inondation.

Selon ses dires, en 2011, suite à l’inondation de l’hôpital, des travaux sur les canaux d’évacuation à l’intérieur de l’hôpital ont été  effectués. Cette fois, c’est un diagnostic plus complet, dit-il, qui a été posé avec des propositions réalisables dans l’immédiat.

II s’agit essentiellement du curetage des caniveaux du canal venant de Bogodogo,  le raccordage des caniveaux de l’intérieur et des travaux de sur-élevage au niveau de la devanture de l’hôpital et la fermeture des portes non utilisées qui servent de chemin pour les eaux de pluie. Quatre agents seront recrutés pour assurer l’ouverture et la fermeture des vannes au niveau des barrages en cas de pluie.

Mesures transitoires. Ces travaux ont pour but d’augmenter les possibilités d’évacuation des eaux en cas de pluie.  « Ce sont des mesures transitoires et immédiates pour améliorer la situation, explique le ministre de la santé. On ne peut pas attendre un projet structurel qui va prendre 3 à 4 mois au risque d’avoir d’autres inondations au cours du mois d’août ou de septembre».

Cependant, Dr Smaïla Ouédraogo fait comprendre que ces travaux ne coûteront pas cher. « Il n’y a pas de coût en plus, affirme-t-il. C’est un projet qui était initié et entièrement financé par le projet reconstruction et équipement de Yalgado. La mise en œuvre est intégrée par le COGEB qui a le marché de construction de l’échangeur. En réalité, on leur a demandé d’avancer certains travaux pour résoudre des problèmes de l’heure en les réintégrant dans leur marché initial ».

Ces travaux effectués, l’hôpital Yalado ne devrait plus être victime d’inondation. «Foi des techniciens, dit toujours le ministre, si tout ce qui est dit est mis en œuvre – et ça sera mis en œuvre –  normalement nous ne devrons pas avoir à déplorer des inondations au niveau de Yalgado »,  précisant tout de même que « ce n’est pas une prophétie, ce sont des données de terrains ».

Lors de l’inondation du 10 juillet, il n’a pas été déploré  de dégâts matériels et de perte en vie humaine selon le directeur de l’hôpital, Robert Sangaré. « Forcement, cela a eu des désagréments au niveau des malades qui étaient en observation au service des urgences. On a pu réagir,  on a nettoyé, on a désinfecté et le service a repris  son fonctionnement normalement », a-t-il rassuré.

A noter qu’une visite de terrain a permis de constater le début des travaux.

Revelyn SOME

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *