Energies renouvelables : Sur la trace de l’avion solaire, Solar impulse2

255 0

Le Solar impulse 2, du nom de l’avion qui fonctionne exclusivement  à l’énergie solaire, poursuit toujours son parcours dans le but de relever le défi historique, à savoir, effectuer le tour du monde sans aucune goutte de carburant. Parti d’Abou Dhabi en Emirats arabes unis le 9 mars 2015, l’avion révolutionnaire a atterri en Egypte, ce mercredi 13 juillet 2016, avant-dernière étape de son périple, selon le site d’information français, info.arte.tv.

L’avion Solar Impulse 2 vient d’atterrir ce mercredi 13 juillet 2016 au Caire en Egypte pour l’avant dernière étape de son voyage autour du monde. Ayant parcouru une distance de 3.745 kilomètres, il a rallié Séville en Espagne, d’où il est parti, à la capitale égyptienne en 48heures 50 minutes, selon l’Agence française de presse relayé par info.arte.tv.

Le pilote Suisse André Borschberg, accueilli par des applaudissements à sa descente d’avion, a confié avoir effectué un parcours sans difficultés. « C’était fantastique, tout a très bien marché », a-t-il déclaré tout en précisant que cela lui a permis d’apprécier, durant son vol,  tous les pays, l’Algérie, la Tunisie, l’Italie.

Pesant seulement 1,5 tonne, mais aussi large qu’un Boeing 747, le Solar Impulse 2 vole à une vitesse moyenne de 50 km/h grâce à des batteries qui emmagasinent l’énergie solaire captée par les quelque 17.000 cellules photovoltaïques placées sur ses ailes.

Depuis son départ d’Abou Daby, il a  jusqu’ici fait escale à Mascate (Oman), Ahmedabad et Varanasi (Inde), Mandalay (Birmanie), Chongqing et Nanjing (Chine), puis Nagoya (Japon) et Hawaï (Etats-Unis), où il avait fait une escale technique imprévue de plusieurs mois, avant d’atteindre et de traverser l’Amérique du Nord, s’arrêtant à San Franscisco, Phoenix, Tulsa, Dayton, Lehigh Valley et New York. Puis il avait traversé l’Atlantique pour se poser à Séville le 23 juin.

Dans les jours à venir, l’avion solaire entamera d’Egypte la dix-septième et dernière étape de son périple vers Abou Dhabi.

S’il réussit le challenge, Solar impulse2 entrera ainsi dans l’Histoire comme l’une des grandes innovations humaines.

Cela ouvrira, selon ses promoteurs, la voie à la vulgarisation de l’utilisation des énergies vertes dans le domaine des transports. « Très bientôt il y aura des passagers sur des avions électriques qui seront rechargés sur le sol », a pronostiqué M. Piccard, estimant toutefois qu’il faudra attendre avant d’en avoir sur des avions solaires, relate info.arte.tv.

Mamady Zango

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre