Mogtédo : Près de 2 000 poulets de chair « impropres à la consommation » incinérés

680 4

A Mogtédo, dans la province Ganzourgou, environ 2 000 poulets de chair dont l’origine n’a pas été identifiée ont été incinérés le mardi 12 juillet 2016, nous rapporte l’Agence d’information du Gouvernement (AIB). Ces poulets ont été découverts dans les décombres d’un véhicule accidenté.

De sources sécuritaires citées par l’Agence d’information du Gouvernement (AIB), c’est aux environs de 2h du matin du 11 juillet 2016 que le véhicule, en partance pour Ouagadougou, transportant les poulets de chair a pris feu après avoir perdu sa roue arrière gauche. Il a alors quitté la voie. L’accident s’est produit à l’entrée du village de Rapadama, à 10 km à l’ouest de Mogtédo sur la route nationale n°4. 

La police de Zam alertée s’est rendue sur les lieux pour les constats d’usage. Elle a alors découvert que le véhicule avait comme cargaison des centaines de paquets contenant des poulets de chair, le chauffeur et son apprenti ayant fuit juste après la survenue de l’accident, selon la police.

A l’issue d’examen, les services de la santé animale et de la santé humaine ont déclaré le contenu de la cargaison impropre à la consommation et celle-ci a été incinérée le  13 juillet 2016. Selon le Commissaire Sidiki Dima, directeur provincial de la police nationale du Ganzourgou, au vu de l’heure de l’accident, « ce sont des gens bien avertis qui savent qu’ils transportent des produits dangereux » et qui fuient les contrôles en voyageant à des heures tardives. 

Une enquête a été ouverte pour retrouver le propriétaire du véhicule et tous ceux qui sont impliqués dans ce commerce illicite. 

En rappel, au Burkina Faso, l’importation des produits animaux d’en dehors du continent africain est interdite par le rapport N° 6 du 19 février 2014 du conseil des ministres. Les textes prévoient aussi qu’aucune autorisation d’importation ne peut être délivrée pour ce qui concerne l’importation des produits animaux sans une autorisation préalable du Ministère des ressources animales et halieutiques.

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *