Attentat de Nice : Les réseaux sociaux ont contribué à sauver des vies en France

342 0

Un camion de 19 tonnes a foncé le jeudi 14 juillet 2016 au soir dans la foule sur la « Promenade des Anglais » à Nice en France pendant le feu d’artifice du 14-Juillet, aux environs de 23h, heure de France. Les réseaux sociaux notamment Facebook, Twitter et Google ont été beaucoup utilisés pendant et après cette « attaque meurtrière ». Ils ont permis de sauver au moins une vie.

Les réseaux sociaux ont permis à de nombreux utilisateurs soit de signaler leur position, rassurer leurs proches, soit de solliciter secours. Google a même rendu gratuits certains appels à l’international vers la France via ses services Hangouts, Google Voice et Project Fi (opérateur mobile sous format prépayé) « pour aider les gens à rester informés et connectés à leurs proches » après l’attaque.

Facebook de son côté a activé son Safety Check pour la région de Nice pour permettre à ses utilisateurs de rassurer leurs proches. Ce qui permet un tout petit peu de ne pas encombrer les réseaux téléphoniques. Par ailleurs, certains jugent « en retard » le fait que Facebook ait mis environ deux heures avant de lancer son outil « Safety Check ».

Une famille qui avait perdu son bébé de 8 mois dans la panique après « l’horreur à Nice » a retrouvé le nourrisson indemne, grâce à un appel à témoins relayé des milliers de fois sur Facebook. Les réseaux sociaux ont donc permis de sauver au moins une vie après cette « horrible attaque ».

Sur Twitter, plusieurs hashtags ont été créés notamment #Nice06 et #PortesOuvertesNice pour permettre à ceux qui cherchent un refuge de le trouver et de s’abriter. La préfecture a demandé aux habitants de rester chez eux et d’accepter recevoir quiconque en quête d’abri.

Toutefois, face à de nombreuses rumeurs persistantes sur les réseaux sociaux, il a été demandé aux populations de suivre uniquement des comptes qui ont de « véritables informations » : la Police Municipale, la Ville de Nice, Le Monde Live.

Pour rappel, les événements ont débuté vers 22h45, peu après le feu d’artifice du 14-Juillet, un camion blanc a foncé dans la foule, écrasant toute personne sur son passage, sur environ deux kilomètres. Le chauffeur a été abattu. Le bilan provisoire est lourd. Il fait état de 84 morts, une centaine de blessés dont 18 en urgence absolue. Trois jours de deuil national ont été décrétés.

Noufou KINDO

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre