Sommet de l’UA: Pas de consensus pour le retrait collectif de la CPI

90 0

Le mercredi 13 juillet dernier 2016, les Ministres des Affaires Etrangères des Etats Africains devraient produire une nouvelle résolution décrivant les modalités d’un retrait collectif des pays africains de la CPI. Mais il n’y a pas eu de consensus.

L’objectif affiché par les ministres des Affaires étrangères africains en se réunissant ce mercredi 13 juillet dernier, lors du Conseil exécutif de l’Union africaine (UA), était de se prononcer sur une nouvelle résolution précisant les modalités d’un retrait collectif des pays africains membres de la Cour pénale internationale (CPI).

Les discussions n’ont pu aboutir. Un Ministre des Affaires étrangères d’un pays ouest africain a expliqué ce mercredi soir à sa sortie du sommet à Jeune Afrique que du fait d'”une grosse opposition”, ce point avait été soustrait de l’agenda du sommet. Ce même ministre a expliqué par ailleurs que “le sujet pourrait néanmoins revenir sur la table à la demande notamment du Soudan, dont le chef de l’Etat Omar el-Béchir est visé par un mandat d’arrêt international”, mentionne notre source.

Le Nigeria, la Côte d’Ivoire et le Sénégal seraient opposés à un retrait de la Cour Pénale Internationale, estimant qu’il faudrait s’en tenir à la précédente résolution, votée fin janvier à Addis-Abeba, à l’initiative du président kényan, Uhuru Kenyatta, et prévoyant « l’élaboration d’une feuille de route pour un retrait de la CPI ».

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source: Jeune Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre