Arrondissement 4 de Ouaga : L’élection du maire n’a encore pas eu lieu !

658 0

L’arrondissement 4 de Ouagadougou court-il tout droit vers la délégation spéciale ? Après l’annulation du vote précédant par le tribunal administratif pour non atteinte du quorum, le vote prévu pour se tenir ce samedi 16 juillet 2016 n’a pas pu se tenir pour non atteinte du quorum.

Sur les 20 conseillers que compte l’arrondissement, 12 ont répondu à l’appel. Le quorum de 13 personnes n’ayant pas été atteint, le vote n’a donc pas eu lieu au grand dam des militants de l’opposition venus pour connaître l’issue du vote.  « Il n’y a eu qu’un seul conseiller de l’ODT qui était là », confie  Christian Soré, conseiller municipal de l’arrondissement 4, secteur 18 du parti CDP.  .

Moctar Zongo, Haut-commissaire de la province du Kadiogo, prévoit rendre compte au ministre de l’administration territoriale afin que soit appliqué l’article 257 du code électoral.

En effet, celui-ci stipule que,  « lorsque l’élection est annulée ou que, pour toute autre cause, le maire ou ses adjoints ont cessé leurs fonctions, le conseil est convoqué au complet pour procéder à leur remplacement dans le délai de quinze jours. Toutefois, il pourra statuer si les 2/3 de ses membres sont présents ou représentés. Aucun conseiller ne peut détenir plus d’une procuration à la fois.] »

Maurice Moctar Zongo, haut commissaire de la province du Kadiogo © Burkina24
Maurice Moctar Zongo, haut commissaire de la province du Kadiogo © Burkina24

« Et comme les deux tiers ne sont pas réunis, nous comptons adresser un rapport au ministre de l’administration du territoire qui prendra acte du fait qu’on ne peut pas mettre en place les instances du Conseil municipal de l’arrondissement 4 », a déclaré le Haut-commissaire.

« Nous sommes découragés, dépassés par l’évènement. Je ne sais pas ce qui se passe et puis on nous roule dans la farine comme cela », s’indigne Ilboudo Amadou.

L’amer constat a été fait aussi par Soré Christian, conseiller CDP de l’arrondissement. « On a constaté que le quorum n’était pas atteint. Il y a eu annulation. L’article 257 a été appliqué. On nous renvoie à la décision du ministère ou au conseil des ministres. Donc on attend », note-t-il.

A l’image des militants de l’opposition venus pour connaître l’issue du vote, lui aussi déplore que le vote n’ait pas eu lieu. Toute chose, dit-il qui les met encore en retard. « On a été élu pour faire des travaux au niveau des secteurs. Déjà, vous entendez qu’il y a des problèmes d’inondations. Il y a plusieurs problèmes que les populations ont. Mais bon ! », soupire-t-il. « A l’impossible nul n’est tenu. On attendant, on verra ce qu’on peut faire », a-t-il ajouté avant de s’en aller.

Oui Koueta

Burkina24



Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *