« Faso Médias » : Des journalistes à l’école de la sensibilisation sur la citoyenneté

655 0

Dans le cadre du projet « Faso Médias » piloté par l’agence française de coopération médias (CFI) et l’UNALFA (Union Nationale de l’Audiovisuel Libre du Faso), 6 journalistes radio issus de la presse nationale ont bénéficié de deux semaines de formation en réalisation de magazines de sensibilisation sur la citoyenneté. La cérémonie de clôture de cette session a eu lieu ce samedi 16 juillet 2016 à Ouagadougou.

Le rôle joué par la société civile dans le départ précipité du Président Blaise Compaoré marque à la fois une « crise de confiance » et une lassitude des populations notamment à l’égard des autorités politiques. Certains observateurs jugent, par exemple, urgent d’inculquer aux citoyens les bonnes notions de revendication.

Conscients de leur impact sur la vie démocratique, les médias en particulier ceux traditionnels peuvent, de leur part, consolider leur rôle au côté des décideurs politiques et des administrés. C’est d’ailleurs l’une des motivations qui animent le projet « Faso Médias » piloté par CFI et l’UNALFA.

Dans le cadre de ce projet, 6 journalistes ont été formés à Ouagadougou sur la réalisation de magazines de sensibilisation sur la citoyenneté. C’est la 2e formation du genre sur la promotion de la citoyenneté. Cette énième formation a concerné des journalistes venus de Dori, Pô, Bobo-Dioulasso, Ziniaré, Koudougou et Pouytenga.

Selon Soumaïla Rabo, formateur principal et Rédacteur en chef de Savane Fm, il s’agissait de relever deux principaux défis : « D’abord, comprendre et mettre du contenu dans la notion de citoyenneté qui paraît vague, large et difficile en termes de traitement journalistique approprié et ensuite, sur la base de ce contenu, réaliser des émissions magazines qui vont faciliter la compréhension du vivre ensemble entre les Burkinabè ».

DSCN0798

« Dieu merci, grâce à des experts pluridisciplinaires, des juristes, des acteurs de la société civile et sur la base des partages d’expériences, des échanges et des débats, nous sommes arrivés à le faire », dit-il. 3 magazines ont en effet été réalisés sur qu’est-ce que la Constitution, comment améliorer l’éducation routière et sur comment améliorer les relations entre les chefs traditionnels et les élus locaux.

La cérémonie de clôture de la session de formation, ce 16 juillet, a été marquée par la remise d’attestations et de supports informatiques aux journalistes formés. Ces derniers ont été invités à réaliser des émissions sur la citoyenneté. Des concours sur la promotion de la citoyenneté ont été également annoncés.

Pour le Président de l’UNALFA, Pr Charlemagne Abissi, le magazine a été choisi comme canal pour mieux sensibiliser. « Heureux de savoir que les journalistes ont réalisé plusieurs exercices pratiques », il a souhaité qu’ils gardent les méthodes enseignées afin de les transmettre à leurs rédactions respectives car ce sont, ajoute-il, de bonnes pratiques. « Cette formation vient à point nommé », a indiqué Mariama Tamboura de la RTB 2/Dori, porte-parole des journalistes formés. Elle se félicite d’avoir été parmi cette « famille citoyenne ».

Il faut noter que Faso Médias est un programme d’accompagnement qui souhaite aider les médias burkinabè à consolider leur rôle et à replacer l’intérêt général et la notion de redevabilité des gouvernants à l’égard des citoyens au cœur des débats.

Noufou KINDO

Burkina 24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *