Intégration continentale: Le Passeport africain sera lancé à Kigali !

266 0

Le 27ème sommet de l’UA, qui aura lieu du 17 au 18 juillet 2016  à Kigali au Rwanda sera marqué par l’adoption du passeport africain. L’annonce a été faite par Louise Mushikiwabo, ministre rwandaise des affaires étrangères sur les ondes de la VOA Afrique.  Pour l’occasion, une remise symbolique sera faite aux Chefs d’Etat et diplomates et représentants d’institutions africaines. Pour le reste, ce sera à chaque Etat en collaboration avec l’UA de le faire.

Avec le lancement prochain du passeport africain, c’est le processus d’intégration africaine longtemps prôné qui prend de l’envol. Pour un début, la remise symbolique des passeports à Kigali, enchante Louise Mushikiwabo.

« Nous sommes au début d’un processus d’intégration continentale. C’est pour cela que les quelques passeports qui vont être délivrés ici à Kigali seront plus ou moins symboliques. Nous voulons signaler le début d’une ère de libre circulation », a-t-elle annoncé.

Un passeport servant en même temps de visa

Louise Mushikiwabo n’est pas la seule à se réjouir que les paroles soient sur le point d’être concrétisées par les actes des dirigeants africains. Jennifer Chiriga, la directrice de cabinet de la commission de l’UA aussi se félicite de ce pas de plus vers une Afrique forte et unie.

« Je pouvais vous assurer que ça ne serait un passeport de plus. La différence avec les autres passeports et quand vous avez ces autres passeports, vous êtes obligés d’avoir un visa pour le voyage, mais celui-ci vous assure de voyager en Afrique sans visa », explique Jennifer Chiriga.

L’idée du passeport de l’Union africaine (UA) vient du Comité des représentants permanents (COREP) de l’organisation. Le projet a été lancé au cours de la 32e session ordinaire à Kigali au Rwanda. Il est prévu une remise symbolique de passeports aux présidents, chefs de gouvernement, ministres des Affaires étrangères et aux autres représentants.

« Il n’y aura pas de passeports africains que pour les Chefs d’Etat, que pour les diplomates. Mais, comme c’est un sommet de Chefs d’Etat, de diplomates, on a voulu lancer ce processus d’une manière symbolique», a déclaré Louise Mushikiwabo. La suite sera assurée par chaque pays en collaboration avec l’UA d’imprimer ses propres passeports  et de pouvoir les distribuer selon la législation nationale.

Le passeport africain s’inscrit dans l’agenda 2063, qui est un plan d’actions sur cinquante ans à compter de 2015 et qui vise à faciliter l’intégration régionale africaine.

Synthèse de Oui Koueta

Burkina24                                                      

Source : VOA Afrique

Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre