Santé de la reproduction au Boulgou : L’UNFPA à la rencontre des pairs éducateurs de Bagré

64 0

Le Directeur régional  Afrique de l’Ouest et du Centre de l’UNFPA a procédé à une visite de terrain, le 16 juillet 2016 à Bagré Pôle. Cette visite lui a permis de s’imprégner des impacts de l’accompagnement de l’institution en matière de santé de la reproduction et du bien-être de la population.

La visite a d’abord débuté sur le site de la Centrale d’achat de médicaments essentiels génériques (CAMEG) de Tenkodogo. Là-bas, le Directeur régional de l’UNFPA, Mabingué Ngom et sa délégation, accompagnés du secrétaire général du ministère de la santé, ont visité les magasins de stockage des produits de la CAMEG. A la suite de la Centrale, les visiteurs se sont rendus au district sanitaire de Tenkodogo.

4)Les échanges de la délégation de l’UNFPA avec le groupement des femmes
Les échanges de la délégation de l’UNFPA avec le groupement des femmes

Des échanges avec les responsables de ces deux structures  ont permis à la délégation de l’UNFPA d’apprécier les conditions de conservation des médicaments. « C’est un centre d’excellence qu’il faut répliquer partout ailleurs en Afrique, pour garantir l’accès aux produits de santé de la reproduction dont les populations ont besoin », a commenté Mabingué Ngom. Il a également félicité le district sanitaire de Tenkodogo dont il estime qu’il a « un très bon système de collecte, de gestion de l’information ».

Après Tenkodogo, le cap a été mis sur Bagré. A ce niveau, la  visite a concerné les installations électriques. Puis, des rencontres ont eu lieu avec des groupements de femmes et les premiers responsables du projet Bagré Pôle.

Impact de la sensibilisation

La délégation de l’UNFPA a échangé avec les pairs éducateurs pour comprendre leurs préoccupations en matière de santé de la reproduction. Pour la coordonnatrice des femmes  de Bagré, Lydia Lingani, le projet de sensibilisation de l’UNFPA sur la santé de la reproduction a soulagé de nombreuses femmes dans les foyers. « Les femmes ne savaient pas que l’utilisation des contraceptions pouvait les aider. Mais avec ce projet, elles ont vu qu’il y a beaucoup d’avantages. Elles ont la santé, elles font l’économie, elles vont satisfaire bien leur mari dans le foyer», a-t-elle ajouté.

Le Directeur régional de l’UNFPA, Mabingué Ngom (blanc) rassurant le directeur général de Bagré Pôle que le partenariat va se renforcer davantage
Le Directeur régional de l’UNFPA, Mabingué Ngom (blanc) rassurant le directeur général de Bagré Pôle que le partenariat va se renforcer davantage

Au-delà de la facilitation de l’accès aux produits contraceptifs, le Secrétaire général du ministère de la santé, Robert Kargougou a confié que l’UNFPA  offre à l’Etat burkinabè des possibilités pour renforcer les capacités des agents de santé. Ce qui permet d’offrir des prestations de planification familiale au profit des familles.

A l’issue de la visite, le Directeur régional Mabingué Ngom s’est dit extrêmement impressionné par ce qu’il a vu. «  Nous devons, a-t-il dit, communiquer davantage cette initiative de Bagré Pôle et faire en sorte que les jeunes qui sont de Bagré puissent rester, que les jeunes qui sont de Bagré et ailleurs puissent revenir et que les jeunes Burkinabè d’autres localités puissent venir s’installer et investir ».

Martin OUEDRAOGO

Correspondant de Burkina24 à Tenkodogo

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *